La Côte d’Ivoire installe son premier tribunal de commerce à Abidjan

Les tribunaux de commerce permettront notamment de régler les litiges entre les commerçants et leurs clients.
© Photo AFP/Issouf Sanogo

Nouvelle étape de la relance économique de la Côte d'Ivoire après les troubles politiques : la création de tribunaux de commerce pour sécuriser les relations d'affaires. Le premier du genre a été installé, vendredi 3 août, à Abidjan.

Le premier tribunal de commerce de Côte d'Ivoire a été installé à Abidjan et commencera à fonctionner en octobre prochain. Cette expérience pilote devrait ensuite être étendue à l'ensemble du pays.

Les tribunaux de commerce sont réservés aux litiges entre acteurs économiques : commerçants, chefs d'entreprise, banquiers et leurs clients. Ils rendent un jugement en cas de contestation de la valeur ou de la qualité d'une marchandise ou d'un bien. Ils départagent les conflits entre associés et les différends qui naissent au moment des liquidations ou des faillites.

Lors de l'installation du tribunal, le procureur général d'Abidjan a souligné que les acteurs économiques avaient jusqu'ici beaucoup de critiques à formuler contre le système judiciaire ivoirien qu'ils jugent arbitraire et opaque.

La création de tribunaux de commerce a donc pour but de rendre plus sûr le climat des affaires en Côte d'Ivoire afin de favoriser le développement des investissements tant intérieurs qu'étrangers et de relancer l'économie de la première puissance économique d'Afrique de l'Ouest.

Ce tribunal, indépendant et spécialisé, devrait également rendre une justice plus rapide, ce qui est important dans les relations commerciales.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.