Le procès Chebeya piétine sur la mise en accusation du général Numbi

Le général John Numbi (G) et Floribert Chebeya.
© AFP/ Montage

A Kinshasa, en République démocratique du Congo, ce mardi après-midi 14 août, a eu lieu une nouvelle audience du procès en appel des policiers accusés d'avoir assassiné le défenseur des droits de l’homme Floribert Chebeya. Ses partisans réclament toujours la mise en accusation du général John Numbi. Il était le chef de la police au moment des faits mais n’a jamais été inquiété. Et c'est précisément sur cette question que le débat piétine depuis le début du procès en appel.

Le général Numbi n’est pas l’accusé dans cette salle d’audience mais il s’y trouve en tout cas de nombreux avocats pour le défendre à commencer par ceux de l’Etat. « Il n ’y a que de la haine, ce n’est pas du droit c’est de la haine », s’exclame l’un d’eux. « Tout ce que les parties civiles veulent, c’est voir couper la tête d’une personne, c’est de l’acharnement », poursuit-il.

Autre défenseur du général, le procureur militaire qui rappelle que le général Numbi est déjà venu en première instance, et a été soumis à une avalanche de questions. « Sur le plan du droit, dit-il, il n’y a rien contre lui, il n’y a que des rumeurs ».

Mais les parties civiles, qui défendent les victimes, n’en démordent pas, elles veulent toujours arracher la comparution du général Numbi en tant que prévenu. Elles se basent sur le dossier, et sur les déclarations du policier en fuite, le major Paul Mwilambwe, qui met directement en cause le général chef de la police à l’époque des faits.

Les accusés eux, ne disent rien, on les a oubliés. Ils sont dans le box, immobiles, semblant assister à un procès qui ne les concerne plus.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.