Republier
Somalie

Somalie: fin du mandat pour le gouvernement transitoire

Lundi 20 août 2012, le nouveau Parlement se réunira pour élire le président qui remplacera Sheikh Sharif Sheikh Ahmed.
© REUTERS/Omar Faruk

Ce 20 août s’achève le mandat du gouvernement de transition somalien, créé en 2004 à l’issue de la conférence de Mbagathi au Kenya. La sélection d’un Parlement de 275 députés était en cours de finalisation ce week-end, alors que l’élection par les députés du président est prévue pour ce lundi. De nombreux retards ont poussé la communauté internationale à multiplier les pressions pour que le calendrier soit respecté.

Après huit ans d’existence, marqués par des conférences de paix et extensions diverses, le mandat du gouvernement de transition somalien s’achève enfin. Le bilan est peu reluisant, une corruption endémique et des querelles incessantes entre les principaux responsables. Autant de raisons qui ont poussé la communauté internationale à faire pression pour qu’une feuille de route aboutisse à la création de nouvelles institutions.

Cependant beaucoup d’observateurs s’interrogent de plus en plus sur la réalité du changement en cours. Une constitution a été adoptée par l’assemblée constituante, mais la formation du Parlement a été entachée par de nombreuses irrégularités.

Les 135 chefs coutumiers ont présenté une liste et chaque individu était soumis au contrôle du comité technique de sélection, sur des critères d’éducation, mais aussi de passé criminel. Des accusations de corruption, d’achat de siège pouvant aller jusqu’à 50 000 dollars voire plus, ont été rapportées.

Une liste de 202 députés a été finalement publiée vendredi 17 août 2012 par le comité. Si un certain nombre d’anciens chefs de guerre ont été écartés, plusieurs observateurs notent que le risque est que soient élus président, ou speaker, les mêmes qui ont été accusés de détournement de fonds et de corruption systématique, ces trois dernières années.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.