Le virus Ebola continue à tuer en RDC

Un docteur manipule des souches d'Ebola au Centre de contrôle des maladies d'Entebbe, en Ouganda, le 2 août 2012.
© REUTERS/Edward Echwalu

L’épidémie d’Ebola se poursuit à Isiro, une ville de la Province Orientale en République Démocratique du Congo. Mercredi 22 août 2012 au soir, on recensait dix morts, dont trois membres du personnel de santé ayant été en contact avec les victimes. La fièvre Ebola, découverte il y a 35 ans au Zaïre, continue à revenir régulièrement par vagues meurtrières.

Au dernier décompte on en était à dix décès sur 17 cas déclarés de fièvre Ebola. Plus d’une centaine de personnes sont actuellement sous surveillance après avoir été en contact avec les patients infectés.

Pourtant la souche virale qui se manifeste à Isiro est réputée moins dangereuse que la forme initiale du virus appelée Zaïre. Elle a été découverte en 1976 près de la rivière Ebola, dont le nom a été donné à cette terrible fièvre hémorragique contre laquelle on n’a ni traitement ni vaccin.

Cette épidémie congolaise fait suite à celle qui s’est déclarée en Ouganda. Mais ces deux épidémies n’ont peut-être rien à voir l’une avec l’autre, les souches de virus ne sont pas les mêmes.

Côté ougandais, Ebola vient de faire 16 morts, côté congolais le virus en a fait dix, et tout est mis en œuvre par l’Organisation mondiale de la santé et le ministère de la Santé, avec l’appui de Médecins sans frontière, pour endiguer l’épidémie.

Des messages de prévention sont diffusés en direction de la population, des mesures d’hygiène essentiellement, comme de ne surtout pratiquer aucun rite funéraire risquant d’établir un contact avec les corps de ceux qui sont décédés de l’Ebola.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.