Les exécutions annoncées par la Gambie font réagir l'Union africaine


©

L'Union africaine s'inquiète de la décision annoncée par le président gambien Yahya Jammeh de procéder en septembre à l'exécution des détenus condamnés à mort. Le président béninois Boni Yayi, président en exercice de l'UA, a dépêché à Banjul son ministre des Affaires étrangères.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.