Le CPJP, dernier groupe rebelle actif en Centrafrique, devient un parti politique


©

Plus d'un an après les accords de cessez-le-feu signés le 12 juin 2012 à Bangui entre la CPJP, dernier groupe rebelle actif en Centrafrique et le gouvernement, c'est enfin l'accord de paix définitif. Le groupe rebelle, qui menaçait à nouveau de reprendre les armes, a finalement signé vendredi 25 août avec le gouvernement et se transforme en parti politique. Abdoulaye Issène, le numéro 1 de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), évoque l'avenir de son mouvement.