Le CPJP, dernier groupe rebelle actif en Centrafrique, devient un parti politique - Afrique - RFI

 

  1. 12:00 TU Journal
  2. 12:10 TU Sessions d'information
  3. 12:30 TU Journal
  4. 12:33 TU Sessions d'information
  5. 12:40 TU Grand reportage
  6. 13:00 TU Journal
  7. 13:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  8. 13:30 TU Journal
  9. 13:33 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  10. 14:00 TU Journal
  11. 14:10 TU Autour de la question
  12. 14:30 TU Journal
  13. 14:33 TU Autour de la question
  14. 15:00 TU Journal
  15. 15:10 TU Radio foot internationale
  16. 15:30 TU Journal
  17. 15:33 TU Radio foot internationale
  18. 16:00 TU Journal
  19. 16:10 TU Sessions d'information
  20. 16:30 TU Journal
  21. 16:33 TU Sessions d'information
  22. 16:40 TU Accents d'Europe
  23. 17:00 TU Journal
  24. 17:10 TU Mardi politique
  25. 17:30 TU Journal
  1. 12:00 TU Journal
  2. 12:10 TU Grand reportage
  3. 12:30 TU Sessions d'information
  4. 13:00 TU Journal
  5. 13:10 TU Sessions d'information
  6. 13:30 TU Journal
  7. 13:33 TU Danse des mots
  8. 14:00 TU Journal
  9. 14:10 TU Autour de la question
  10. 14:30 TU Journal
  11. 14:33 TU Autour de la question
  12. 15:00 TU Journal
  13. 15:10 TU Radio foot internationale
  14. 15:30 TU Journal
  15. 15:33 TU Radio foot internationale
  16. 16:00 TU Journal
  17. 16:10 TU Couleurs tropicales
  18. 16:30 TU Journal
  19. 16:33 TU Couleurs tropicales
  20. 17:00 TU Journal
  21. 17:10 TU Sessions d'information
  22. 17:30 TU Journal
  23. 17:33 TU Sessions d'information
  24. 17:40 TU Accents d'Europe
  25. 18:00 TU Journal
fermer

Afrique

EN BREF République centrafricaine

Le CPJP, dernier groupe rebelle actif en Centrafrique, devient un parti politique

media  

Plus d'un an après les accords de cessez-le-feu signés le 12 juin 2012 à Bangui entre la CPJP, dernier groupe rebelle actif en Centrafrique et le gouvernement, c'est enfin l'accord de paix définitif. Le groupe rebelle, qui menaçait à nouveau de reprendre les armes, a finalement signé vendredi 25 août avec le gouvernement et se transforme en parti politique. Abdoulaye Issène, le numéro 1 de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), évoque l'avenir de son mouvement.
 

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.