Le CPJP, dernier groupe rebelle actif en Centrafrique, devient un parti politique - Afrique - RFI

 

  1. 16:10 TU Radio foot internationale
  2. 16:30 TU Journal
  3. 16:33 TU Radio foot internationale
  4. 17:00 TU Journal
  5. 17:10 TU Sessions d'information
  6. 17:30 TU Journal
  7. 17:33 TU Sessions d'information
  8. 17:40 TU Accents d'Europe
  9. 18:00 TU Journal
  10. 18:10 TU Accents du monde
  11. 18:30 TU Journal
  12. 18:33 TU Sessions d'information
  13. 18:40 TU Débat du jour
  14. 19:00 TU Journal
  15. 19:10 TU Ici l'Europe
  16. 19:30 TU Journal
  17. 19:40 TU Sessions d'information
  18. 20:00 TU Journal
  19. 20:10 TU La bande passante
  20. 20:30 TU Journal
  21. 20:33 TU La bande passante
  22. 21:00 TU Journal
  23. 21:10 TU Couleurs tropicales
  24. 21:30 TU Journal
  25. 21:33 TU Couleurs tropicales
  1. 16:10 TU Couleurs tropicales
  2. 16:30 TU Journal
  3. 16:33 TU Couleurs tropicales
  4. 17:00 TU Journal
  5. 17:10 TU Sessions d'information
  6. 17:30 TU Journal
  7. 17:33 TU Sessions d'information
  8. 17:40 TU Accents d'Europe
  9. 18:00 TU Journal
  10. 18:10 TU Ici l'Europe
  11. 18:30 TU Sessions d'information
  12. 19:00 TU Journal
  13. 19:10 TU Accents du monde
  14. 19:30 TU Journal
  15. 19:40 TU Débat du jour
  16. 20:00 TU Journal
  17. 20:10 TU La bande passante
  18. 20:30 TU Journal
  19. 20:33 TU La bande passante
  20. 21:00 TU Journal
  21. 21:10 TU Radio foot internationale
  22. 21:30 TU Journal
  23. 21:33 TU Radio foot internationale
  24. 22:00 TU Sessions d'information
  25. 22:30 TU Sessions d'information
fermer

Afrique

EN BREF République centrafricaine

Le CPJP, dernier groupe rebelle actif en Centrafrique, devient un parti politique

media  

Plus d'un an après les accords de cessez-le-feu signés le 12 juin 2012 à Bangui entre la CPJP, dernier groupe rebelle actif en Centrafrique et le gouvernement, c'est enfin l'accord de paix définitif. Le groupe rebelle, qui menaçait à nouveau de reprendre les armes, a finalement signé vendredi 25 août avec le gouvernement et se transforme en parti politique. Abdoulaye Issène, le numéro 1 de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), évoque l'avenir de son mouvement.
 

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.