Republier
Angola

Après des élections sereines, les Angolais dans l'attente des résultats

Des responsables de la Commission électorale comptent les bulletins de vote après la fermeture du bureau. Selon les observateurs, le processus électoral a été respecté.
© REUTERS/Siphiwe Sibeko

Les Angolais votaient vendredi 31 août pour élire leurs députés, un scrutin dont sortira également le nom des président et vice-président, respectivement le tête de liste et le numéro deux du parti vainqueur. Neuf formations politiques participaient à ces élections. Aucun incident majeur n'a été signalé mais l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (Unita), le principal parti d'opposition, a fait état dans la journée de problèmes de listes électorales. Les tous premiers résultats pourraient être rendus publics dès ce samedi. Ces élections devraient sans surprise reconduire le président dos Santos du MPLA, déjà au pouvoir depuis 33 ans.

Les Angolais ont voté dans le calme vendredi 31 août. Les observateurs se sont félicités du bon déroulement du vote. Quelques bureaux de vote ont ouvert en retard à la suite de problèmes logistiques. Du coup, la fermeture des bureaux a été retardée d’environ une heure pour permettre aux retardataires d’exercer leur droit de vote.

Les gens m'ont confié que les élections 2012 fonctionnent mieux, sont mieux préparées.

Pedro Pires
01-09-2012 - Par RFI

On n’a cependant pas constaté une grande affluence aux urnes. Certains analystes parlent déjà d’un taux de participation en baisse, mais à ce stade il n’y a toujours pas de chiffres.

La Commission nationale électorale (CNE) promet des résultats partiels ce samedi, mais la loi angolaise stipule qu'il faut 7 jours pour l’annonce des résultats provisoires, et 15 jours pour la proclamation des résultats définitifs.

Le Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA), parti au pouvoir, a promis hier soir d’accepter le résultat du vote quel qu’il soit. Les partis de l’opposition ont préféré attendre les résultats de la CNE. L’Unita et la nouvellement créée Convergence ample de sauvetage de l'Angola-Coalition électorale (Casa-CE) menacent de ne pas reconnaître les résultats de tous les bureaux où ils ne disposaient pas d’un délégué, faute d’accréditation de la part de la Commission électorale.

Je ne vois pas de changement dans le pays ; j'ai voté en 2008 mais les choses ne changent pas, nous vivons toujours aussi mal en Angola

Jour de vote à Luanda - par Estelle Maussion
01-09-2012 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.