Erythrée : trois journalistes meurent en prison


©

En septembre 2001, alors que toute la planète a les yeux rivés sur les attentats du World Trade Center, le président erythréen Afeworki fait arrêter tous les opposants. Hommes politiques, journalistes sont emprisonnés. Trois de ces journalistes, détenus depuis 11 ans, sont morts dans des conditions effroyables. Reporters sans frontières a obtenu ces informations via un ancien gardien de prison qui a fui le pays. Et selon l'ONG, un quatrième journaliste érythréen, dont l'identité ne pouvait pas être confirmée à ce stade, pourrait aussi être mort en prison.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.