Mali: les nouveaux maîtres de Douentza restent discrets


©

À Douentza, au nord-est de la région de Mopti, au nord du Mali, tout est calme. L'entrée en ville récente de djihadistes du Mujao (Mouvement pour l'unicité du jihad en Afrique de l'Ouest) venus imposer la charia n'a pour l'instant rien changé à la vie des populations. Les salafistes restent jusqu'à maintenant discrets et cantonnés dans leur base. Qui sont les nouveaux maîtres de Douentza, et s'agit-il d'une nouvelle étape pour le Mujao, vers le sud ?

À Douentza, l'arrivée des islamistes n'est pas vraiment une surprise. Certains venaient déjà dans la ville depuis plusieurs semaines, comme le raconte ce fonctionnaire.

« Ces dernières semaines il y avait quelques islamiques qui venaient avec un véhicule, deux véhicules, pas plus. Souvent ils prêchaient. Il y avait quelques islamistes qui venaient faire le commerce ».

Les islamistes se sont installés depuis samedi dans un lycée et dans un hôtel. Ils ne semblent pas être dans un esprit de conquête, selon des témoins. Leur arrivée coïncide en fait avec une lutte interne au sein de la milice d'auto-défense Gand Izo qui sécurisait jusque là la ville. Un problème entre le chef qui souhaitait rejoindre les islamistes et ses hommes.

« Le chef a rejoint les islamistes pour pouvoir surveiller ensemble la ville. Moi, je crois que les autres ne l’ont pas compris de cette oreille. C’est pourquoi il est parti à Gao avec les islamistes. Et quelques jours après, il y a les islamistes qui sont arrivés à Douentza. Donc, les gens ont conclu que c’est lui qui les a amenés ».

 

Depuis, les miliciens Ganda Iso auraient été désarmés et se seraient volatilisés. Ceux qui occupent la ville désormais prônent la charia et viennent de différents horizons.

« On a vu certains islamistes qui disent qu’ils sont du Niger, des Peuls du Niger. Il y a même certains qui disent qu’ils sont du Tchad ».

Parmi les nouveaux occupants, cet homme dit aussi avoir reconnu des éléments de la rébellion touareg du MNLA, revenus sous une étiquette islamiste.