L'ex-rebelle Baba Laddé de retour au Tchad avec les égards - Afrique - RFI

 

  1. 20:33 TU La bande passante
  2. 21:00 TU Journal
  3. 21:10 TU Couleurs tropicales
  4. 21:30 TU Journal
  5. 21:33 TU Couleurs tropicales
  6. 22:00 TU Sessions d'information
  7. 22:30 TU Sessions d'information
  8. 23:00 TU Journal
  9. 23:10 TU Accents d'Europe
  10. 23:30 TU Journal
  11. 23:33 TU Danse des mots
  12. 20:33 TU La bande passante
  13. 21:00 TU Journal
  14. 21:10 TU Couleurs tropicales
  15. 21:30 TU Journal
  16. 21:33 TU Couleurs tropicales
  17. 22:00 TU Sessions d'information
  18. 22:30 TU Sessions d'information
  19. 23:00 TU Journal
  20. 23:10 TU Ici l'Europe
  21. 23:30 TU Journal
  1. 20:33 TU La bande passante
  2. 21:00 TU Journal
  3. 21:10 TU Radio foot internationale
  4. 21:30 TU Journal
  5. 21:33 TU Radio foot internationale
  6. 22:00 TU Sessions d'information
  7. 22:30 TU Sessions d'information
  8. 23:00 TU Journal
  9. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  10. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique

République centrafricaine Tchad

L'ex-rebelle Baba Laddé de retour au Tchad avec les égards

media

Le général Baba Laddé est rentré ce mercredi 5 septembre dans l’après-midi à Ndjamena, en provenance de Bangui (République centrafricaine) où il s’était rendu à la force internationale. Il avait demandé de rentrer au Tchad pour poursuivre le dialogue avec les autorités. Le (désormais) ex-rebelle a été reçu avec les honneurs.

Baba Laddé et quatre de ses compagnons sont arrivés à Ndjamena à bord d’un avion onusien, accompagnés de deux ministres centrafricains, du médiateur de la République centrafricaine et des représentants de la force internationale basée en RCA.

Il a été accueilli par le ministre tchadien de la Sécurité publique, Ahmat Mahamat Bachir, bon connaisseur de la Centrafrique, qui a d’ailleurs échangé quelques mots en sango, la principale langue de RCA, avec la délégation.

Dans son pays, le patron du Front populaire pour le redressement (FPR) a eu droit au protocole d’Etat. Ses hôtes l’ont conduit dans un grand hôtel de Ndjamena.

« Ma présence ici prouve que les accords que nous avons signés à Bangui en juin 2011 marchent bien », a indiqué le (désormais) ex-chef rebelle aux journalistes.

« Je suis satisfait de pouvoir rentrer et discuter des problèmes inter-tchadiens sur place », a ajouté Baba Laddé, avant de donner un coup de patte à ses anciens compagnons de la rébellion, qui n’ont pas accepté de rentrer au pays avec lui. « Ce sont des terroristes, ils ont des revendications religieuses et non politiques », a-t-il indiqué.

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.