Les critiques se multiplient contre les supermarchés Woolworths, accusés de «racisme inversé» - Afrique - RFI

 

  1. 03:40 TU Accents d'Europe
  2. 04:00 TU Journal
  3. 04:15 TU Sessions d'information
  4. 04:30 TU Journal
  5. 04:33 TU Sessions d'information
  6. 04:37 TU Grand reportage
  7. 04:57 TU Sessions d'information
  8. 05:00 TU Journal
  9. 05:15 TU Sessions d'information
  10. 05:30 TU Journal
  11. 05:40 TU Sessions d'information
  12. 05:50 TU Sessions d'information
  13. 06:00 TU Journal
  14. 06:15 TU Sessions d'information
  15. 06:30 TU Journal
  16. 06:43 TU Sessions d'information
  17. 07:00 TU Journal
  18. 07:10 TU Sessions d'information
  19. 07:30 TU Journal
  20. 07:40 TU Grand reportage
  21. 08:00 TU Journal
  22. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  23. 08:30 TU Journal
  24. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  25. 09:00 TU Journal
  1. 03:30 TU Sessions d'information
  2. 04:00 TU Journal
  3. 04:15 TU Sessions d'information
  4. 04:30 TU Sessions d'information
  5. 05:00 TU Journal
  6. 05:15 TU Sessions d'information
  7. 05:30 TU Sessions d'information
  8. 06:00 TU Journal
  9. 06:15 TU Sessions d'information
  10. 06:30 TU Journal
  11. 06:43 TU Sessions d'information
  12. 07:00 TU Journal
  13. 07:10 TU Sessions d'information
  14. 07:30 TU Sessions d'information
  15. 08:00 TU Journal
  16. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  17. 08:30 TU Journal
  18. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  19. 09:00 TU Journal
  20. 09:10 TU Priorité santé
  21. 09:30 TU Journal
  22. 09:33 TU Priorité santé
  23. 10:00 TU Journal
  24. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  25. 10:30 TU Journal
fermer

Afrique

Afrique du Sud Commerce et Echanges Droits de l’homme Questions sociales

Les critiques se multiplient contre les supermarchés Woolworths, accusés de «racisme inversé»

media

La chaine de supermarchés sud-africaine Woolworths fait face à un déluge de critiques. L’objet du scandale : des offres d’emploi réservées spécifiquement aux Noirs ; le syndicat blanc Solidarité accuse la chaîne de « racisme inversé » et a appelé à un boycott de dix jours.

« Cherche employé noir désespérément »... Le débat autour de la politique d’embauche de la chaine de supermarchés Woolworths est d’autant plus vif que « Woolies », comme on surnomme ici la marque nationale, ce sont des magasins haut de gamme ; Ils servent une clientèle aisée –donc en grande partie blanche.

Certes, la loi sud-africaine encourage une politique de discrimination positive en faveur des Noirs, des femmes et des handicapés. Cela a pour but de compenser les désavantages de ces catégories de populations hérités, pour les Noirs, de décennies d’apartheid. Mais elle interdit néanmoins l’utilisation de quotas stricts, ainsi que la discrimination contre un certain groupe.

Tollé sur les réseaux sociaux

Le syndicat Solidarité défie donc Woolworths de porter le cas devant un tribunal afin de vérifier la conformité de sa politique d’embauche avec la loi. Le tollé est particulièrement vif sur les réseaux sociaux, et Woolworths a même dû désactiver son mur sur Facebook face au torrent de propos haineux qui y furent postés.

Car la question de la discrimination positive reste un point sensible ; il y a quelques mois, c’était la compagnie aérienne nationale, South African Airways, qui avait déclenché la polémique pour ses politiques d’embauche défavorisant les Blancs.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.