Mali: un témoin du meurtre des seize prédicateurs de la Dawa entendu à Bamako - Afrique - RFI

 

  1. 20:00 TU Journal
  2. 20:10 TU Musiques du monde
  3. 20:30 TU Journal
  4. 20:33 TU Musiques du monde
  5. 21:00 TU Journal
  6. 21:10 TU Musiques du monde
  7. 21:30 TU Journal
  8. 21:33 TU Musiques du monde
  9. 22:00 TU Journal
  10. 22:10 TU Archives d'Afrique
  11. 22:30 TU Journal
  12. 22:40 TU Archives d'Afrique
  13. 23:00 TU Journal
  14. 23:10 TU Si loin si proche
  15. 23:30 TU Journal
  16. 23:33 TU Si loin si proche
  17. 20:00 TU Journal
  18. 20:10 TU La marche du monde
  19. 20:30 TU Journal
  20. 20:33 TU La marche du monde
  21. 21:00 TU Journal
  22. 21:10 TU Mondial sports
  23. 21:30 TU Journal
  24. 21:33 TU Mondial sports
  25. 22:00 TU Journal
  1. 21:00 TU Journal
  2. 21:10 TU Orient hebdo
  3. 21:30 TU Journal
  4. 21:33 TU Le club RFI
  5. 22:00 TU Journal
  6. 22:10 TU Archives d'Afrique
  7. 22:30 TU Journal
  8. 22:40 TU Archives d'Afrique
  9. 23:00 TU Journal
  10. 23:10 TU EN SOL MAJEUR 1S
  11. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique

Mali Mauritanie

Mali: un témoin du meurtre des seize prédicateurs de la Dawa entendu à Bamako

media

On en sait un peu plus désormais sur l'identité du témoin-clé mauritanien qui a survécu à la tuerie qui a coûté la vie à seize prédicateurs de la secte Dawa. L'armée a ouvert le feu sur eux, pour des raisons encore troubles. Depuis vendredi, ce témoin est à Bamako où il est entendu par la sécurité d'Etat.

Il a échappé à la mort, c’est un miraculé. Sa carte d’identité indique qu’il est Mauritanien de nationalité. Il a tout vu, tout entendu, le jour de la mort des seize prédicateurs maliens et mauritaniens, tués par balle. Aujourd’hui, il est sous la protection des services de sécurité du Mali et il a été transféré ici à Bamako.

De ses premiers propos, d’après nos informations, il y a des certitudes, en tout cas au moins deux. D’abord, le groupe de prédicateurs n’était pas armé. Ensuite, le même groupe n’a jamais voulu se soustraire à un contrôle sur le territoire malien.

Autre élément désormais disponible : c’est bien avant l’arrivée des religieux, dans la localité malienne de Diabali, qu’ils ont été arrêtés par l’armée. Et moins de trois heures après leur arrestation, tout est allé très vite. Des témoins ont entendu des coups de feu. Des coups de feu qui ont ôté la vie aux seize personnes.

Erreur, précipitation ou encore bavure, comme insistent certains ? L’enquête officielle n’est pas encore bouclée. Mais les autorités maliennes interrogées par RFI, confient que l'on connaîtra rapidement la vérité.

La Mauritanie, de son côté, suit de très près l’affaire. Elle a demandé à pouvoir très rapidement rapatrier son ressortissant actuellement interrogé par les enquêteurs maliens.

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.