Afrique du Sud : malgré l'accord de sortie de grève à la mine de Marikana, la tension persiste dans la région

Des manifestants protestent non loin d'un site minier exploité par le géant minier, Amplats. Rustenberg, le 16 septembre 2012.
© Reuters

En Afrique du Sud, l’accord de sortie de grève à la mine de Marikana a été accueilli avec soulagement. Les négociations ont débouché tard mardi soir 18 septembre sur des augmentations de salaire et le versement d'une prime. Mais l'accord ne signifie pas forcement que la tension est totalement retombée dans cette zone clef pour l'industrie minière sud-africaine.

L’accord a été accueilli par un ouf de soulagement général. Soulagement des mineurs d’abord. Ils obtiennent entre 11 et 22% d’augmentation de salaire plus une prime d’environ 200 euros s’ils reprennent le travail jeudi. Après cinq semaines de conflit très dur beaucoup d’entre eux avaient du mal à tenir financièrement.

Soulagement de Lonmin ensuite. Le troisième producteur de platine va pouvoir reprendre ses activités. Et soulagement des politiques après une grève qui a fait 45 morts et qui a vu l’intervention de l’armée.

Cet accord a été obtenu lors de négociations avec les syndicats mais surtout avec des représentants des mineurs grévistes.

Mais si le calme semble pouvoir revenir à Marikana, la situation reste tendue dans d’autres mines. Ce mercredi matin, la police a dispersé des manifestants en tirant des balles en caoutchouc autour de la mine d’Amplats à Rustenburg. Les salariés de la mine d’or de Gold Fields, près de Carletonville, un peu plus au sud, sont toujours en grève. Et aujourd’hui en Afrique du Sud, commentateurs et spécialistes du secteur minier se demandent si l’accord de Marikana ne va pas renforcer la détermination des mineurs à obtenir de meilleurs salaires.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.