La Libye rend hommage à l'ambassadeur américain tué à Benghazi - Afrique - RFI

 

  1. 13:30 TU Journal
  2. 13:33 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  3. 14:00 TU Journal
  4. 14:10 TU Autour de la question
  5. 14:30 TU Journal
  6. 14:33 TU Autour de la question
  7. 15:00 TU Journal
  8. 15:10 TU Priorité santé
  9. 15:30 TU Journal
  10. 15:33 TU Priorité santé
  11. 16:00 TU Journal
  12. 16:10 TU Couleurs tropicales
  13. 16:30 TU Journal
  14. 16:33 TU Couleurs tropicales
  15. 17:00 TU Journal
  16. 17:10 TU Grand reportage
  17. 17:30 TU Journal
  18. 17:33 TU Sessions d'information
  19. 17:40 TU Accents d'Europe
  20. 18:00 TU Journal
  21. 18:10 TU Sessions d'information
  22. 18:30 TU Sessions d'information
  23. 19:00 TU Journal
  24. 19:10 TU La bande passante
  25. 19:30 TU Journal
  1. 13:30 TU Journal
  2. 13:33 TU Danse des mots
  3. 14:00 TU Journal
  4. 14:10 TU Autour de la question
  5. 14:30 TU Journal
  6. 14:33 TU Autour de la question
  7. 15:00 TU Journal
  8. 15:10 TU Priorité santé
  9. 15:30 TU Journal
  10. 15:33 TU Priorité santé
  11. 16:00 TU Journal
  12. 16:10 TU Couleurs tropicales
  13. 16:30 TU Journal
  14. 16:33 TU Couleurs tropicales
  15. 17:00 TU Journal
  16. 17:10 TU 7 milliards de voisins
  17. 17:30 TU Journal
  18. 17:33 TU 7 milliards de voisins
  19. 18:00 TU Journal
  20. 18:10 TU Sessions d'information
  21. 18:30 TU Sessions d'information
  22. 19:00 TU Journal
  23. 19:10 TU Grand reportage
  24. 19:30 TU Journal
  25. 19:40 TU Accents d'Europe
fermer

Afrique

Etats-Unis Libye

La Libye rend hommage à l'ambassadeur américain tué à Benghazi

media

La Libye a rendu hommage le 20 septembre à l'ambassadeur Chris Stevens et aux trois autres Américains tués dans l'attaque contre le consulat des Etats-Unis à Benghazi. A Tripoli, une cérémonie d'éloges funèbres a été organisée pour les quatre Américains par les autorités en présence du secrétaire d'Etat adjoint américain William Burns, des plus hauts responsables libyens et de représentants des missions diplomatiques et d'organisations internationales. Chris Stevens et trois autres Américains avaient été tués le 11 septembre dans une attaque attribuée à des manifestants en colère contre le film islamophobe « L'Innocence des musulmans ».

Dans une des salles du Congrès général libyen retentit l'hymne américain pour saluer la mémoire de Chris Stevens. Mais le vice-secrétaire d'Etat William Burns arrivé le jour même était présent pour rappeler aux Libyens leurs responsabilités :

« Vous devrez continuer à faire des choix difficiles pour remplir vos responsabilités et garantir que des extrémistes violents n'altèrent pas la promesse de votre révolution. Chris Stevens n'aurait pas eu de doute sur votre capacité à le faire ».

L'attaque du consulat a de nouveau mis en lumière les failles du système de sécurité libyen dépourvu de plan d'action clair. Le président du Congrès a tout de même promis d'agir pour assurer la sécurité des représentations diplomatiques. Mohamed Magarief déclare : « Nul doute que les derniers évènements vont stimuler la volonté des autorités d'arrêter et de juger les responsables et de renforcer la sécurité des missions diplomatiques ».

Côté enquête, après plusieurs revirements, les autorités libyennes ont annoncé l'arrestation d'un peu moins de dix suspects. La piste al-Qaïda n'est plus écartée ni par les Etats-Unis ni par la Libye. Depuis mercredi, des agents du FBI sont dans le pays pour creuser cette piste.

A Washington, la secrétaire d'Etat américaine Hilllary Clinton a annoncé jeudi la création d'une commission d'enquête sur cette affaire. Il s'agissait de toute évidence d'une attaque terroriste, a estimé le porte-parole de la Maison Blanche.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.