Republier
France Togo

Demande de mise en liberté provisoire pour Loïk le Floch-Prigent

Loik Le Floch-Prigent.
© REUTERS/Noel Kokou Tadegnon

L'ancien patron du géant pétrolier français Elf, Loïk Le Floch-Prigent, détenu au Togo depuis une semaine, dans le cadre d'une affaire d'escroquerie, a demandé à être remis en liberté pour raison de santé. L'escroquerie présumée, portant sur 48 millions de dollars, oppose un homme d'affaires togolais, Bertin Sow Agba, à Abbas el Youssef, homme d'affaires émirien qui affirme être la victime. Abbas el Youssef a été entendu jeudi par un juge togolais. Il accuse l'ancien PDG d'Elf d'être l'initiateur de l'escroquerie. Me Patrick Klugman, avocat de Loïk Le Floch Prigent, a introduit une demande de mise en liberté provisoire pour que son client, qu'il dit malade, puisse être soigné.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.