Nigeria: l'attentat de Bauchi intervient après une série de coups portés à Boko Haram

Prison de l'Etat de Bauchi où en 2010 les islamistes avaient fait s'évader 700 détenus.
© AFP/Aminu ABUBAKAR

Un nouvel attentat kamikaze, visant une église catholique dans la ville de Bauchi dans le nord du Nigeria, a tué trois personnes dimanche 23 septembre 2012. Cette attaque qui n’a pas, pour l’heure, été revendiquée intervient après une petite période d’accalmie et alors que les forces de sécurité sévissent. La semaine dernière, elles auraient éliminé plusieurs dirigeants de la secte islamiste Boko Haram.

Les forces de l’ordre nigérianes ne dérogent pas à leurs méthodes violentes et ont récemment multiplié les opérations coups de poing dans les milieux islamistes.

Lundi dernier, elles ont annoncé avoir tué le porte-parole de Boko Haram, le dénommé Abul Qaqa ainsi qu’un autre leader de la secte, à Kano. Vendredi 21 septembre, deux autres dirigeants du mouvement auraient été tués, cette fois à Maiduguri. Huit membres auraient également été arrêtés.

Depuis, le mouvement fondamentaliste observe le silence. Est-ce le signe d’un affaiblissement du groupe ? A long terme, ce n’est pas garanti car si les attentats kamikazes ont considérablement diminué ces dernières semaines, les événements de juillet 2009 ont prouvé que Boko Haram était tenace. Après les affrontements sanglants qui avaient fait plus de 800 morts, dont le charismatique leader Mohammed Yusuf, la secte avait pris le maquis avant de se muer en un mouvement puissant et nébuleux.

Un mouvement d'autant plus difficile à terrasser aujourd’hui que des intérêts politiques nationaux et les tentacules d’al-Qaïda au Maghreb islamique sont venus se greffer à des revendications strictement religieuses.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.