Rapport de l'ONU : Charles Blé Goudé dément vouloir déstabiliser la Côte d'Ivoire


©

Le rapport du panel d'experts des Nations unies sur la Côte d'Ivoire doit être débattu au Conseil de sécurité, vendredi 12 octobre. Il met en cause un certain nombre d'exilés pro-Gbagbo dans des opérations de déstabilisation menées depuis le Ghana, le Liberia et à l'intérieur de la Côte d'Ivoire. Il parle également de réunions qui se sont tenues durant l'été entre des représentants de ces exilés et des membres de la junte malienne ainsi qu'avec les islamistes d'Ansar Dine. Depuis samedi, plusieurs dignitaires de l'ancien régime ivoirien tels que Marcel Gossio, Damana Pickass ou l'avocate de Justin Koné Katinan ont démenti avoir soutenu ou financé de telles actions. Charles Blé Goudé, le leader des jeunes patriotes qui est depuis un an et demi en exil, réfute également ces accusations.

C'est un rapport aussi léger que mensonger et ridicule. Je ne suis pas un chef rebelle, je ne suis pas un chef de gang et je ne suis lié ni de près ni de loin à des actions de déstabilisation.
Charles Blé Goudé
11-10-2013 - Par Cyril Bensimon

Démenti également du pasteur Moïse Koré. L'ancien conseiller spirituel de Laurent Gbagbo, réfute lui aussi les informations contenues dans ce rapport qui le mettent en cause comme l'un des soutiens politiques et financiers des opérations de déstabilisation en Côte d'Ivoire.