Madagascar : retour de la SADC pour une nouvelle mission

Leonardo Simao, médiateur de la SADC, dans la crise malgache.
© andryrajoelinaenaction.com

Les médiateurs de la SADC, la Communauté de développement d'Afrique australe, devait arriver à Madagascar, ce mardi 9 octobre pour cinq jours. Mais la venue de la mission a été reportée, sine die pour l'instant. Elle est dirigée par Leonardo Simao. L’ancien ministre des Affaires étrangères mozambicain devrait donc revenir donc dans les affaires malgaches. C’est lui qui avait mené les négociations sur la feuille de route, l’accord politique signé il y a plus d’un an, en septembre 2011. Sa mission est la mise en œuvre de cet accord.

C’est la surprise générale : tant dans la classe politique que parmi les diplomates en poste à Antananarivo. Le retour annoncé de Leonardo Simao étonne, même si la mission qu'il doit conduire et attendue ce mardi 9 octobre sur la Grande île a finalement dit qu'elle ne viendrait pas aujourd'hui, sans communiquer de date ultérieure.

Le Mozambicain semblait avoir été écarté de la médiation depuis plus d’un an. Son retour ressemble à une reprise en main du dossier par Joaquim Chissa, l’ancien président mozambicain, nommé médiateur dans la crise malgache en 2009.

Simao a été son envoyé spécial durant plusieurs mois. C’est lui qui avait proposé la feuille de route de sortie de crise paraphée en mars 2011. L’Afrique du Sud avait repris les rênes de la médiation, l’accord politique avait été modifié.

Simao a plusieurs atouts : il connaît bien ce dossier complexe et ses nombreux acteurs, et il est francophone. L’inconvénient, c'est qu'il est très critiqué par une partie de la classe politique malgache. Le camp de l’ancien président, Marc Ravalomanana, l’accuse même de partialité.

Cette mission étonne, enfin, par le fait que la SADC annonçait il y a deux mois la venue d’une mission pour évaluer les conditions de sécurité en vue d’un retour d’exil de Marc Ravalomanana. Mais l’objectif de la mission actuelle est pour l’instant très vague : mener des consultations pour la mise en œuvre de la feuille de route.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.