Republier
Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: découverte d’une fosse commune près de Duékoué

Tentes calcinées et débris fumants, voilà ce qui reste du camp de déplacés de Nahibly, le 20 juillet 2012.
© Reuters

Jeudi 11 octobre, six corps ont été retrouvés à Duékoué, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire. Les cadavres étaient enterrés dans ce qui s'apparente à une fosse commune, dans le quartier de Togueï. Ils ont été exhumés et attendent désormais une autopsie.

C'est dans un quartier déserté après la guerre que les corps sont exhumés. Le procureur adjoint de Man dirige l'opération avec la police et l'armée. Les cadavres de cinq hommes et une femme sont tirés un à un, alors qu’ils avaient été jetés au fond d'un trou d'environ trois mètres de profondeur. La fosse avait ensuite été recouverte d'une épaisse couche de feuilles puis de terre.

Parfait Tohou Yé a assisté aux fouilles. Il est agent d'hygiène de la mairie de Duékoué : « On a tiré des gens, dont les têtes sont restées. D’autres corps sont venus avec leurs têtes. Ils étaient déshabillés, en short. Ils ont été enterrés ensemble, jetés dans le puits ensemble. »

Les autorités judiciaires refusent de se prononcer tant que l'enquête est en cours. Mais François Batahi, le chef de canton de Duékoué, affirme qu'il s'agit de jeunes exécutés après l'attaque du camp de déplacés de Nahibly, en juillet dernier. A l'époque, il avait déjà signalé ce lieu aux autorités, mais c'est la première fois qu'une recherche est entreprise : « Quand je parlais, à l’époque, personne ne m’a cru. J’ai déclaré à l’administration, aux autorités, que c’était là. Il faut que les coupables soient arrêtés. On ne s’en sort pas comme ça après avoir tué des citoyens. »

Une équipe médicale envoyée d'Abidjan est attendue à Duékoué vendredi pour pratiquer un examen des corps.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.