Madagascar: Leonardo Simao de retour en médiateur de la SADC

Leonardo Simao, médiateur de la SADC dans la crise malgache.
© andryrajoelinaenaction.com

Elle est finalement arrivée à Madagascar ! La délégation de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), annoncée la semaine dernière, vient de poser ses valises sur la Grande île. Cette nouvelle mission de médiation est conduite par un revenant, puisqu’il s’agit de l’ex-ministre des Affaires étrangères mozambicain Leonardo Simao.

Leonardo Simao reprend en main un dossier qu’il connaît bien. Le Mozambicain a déjà occupé la fonction d’envoyé spécial pour la crise malgache. Au nom de la SADC, c’est même lui qui avait proposé la feuille de route de sortie de crise signée il y a un peu plus d’un an.

Feuille de route

Cette semaine, il va devoir évaluer l’application de ce document. « Notre mission, , explique-t-il, c'est d'accompagner la mise en œuvre de la feuille de route, faire un bilan des progrès, et même s'il y a des difficultés, voir dans quelle mesure on peut surmonter les difficultés. Nous aurons à travailler avec les parties prenantes du processus politique pour le pays ».

Parmi les obstacles : la question du retour de l’ancien président Marc Ravalomanana. Le point sera abordé et les conditions évaluées. « C'est pourquoi nous sommes là, pour travailler, pour faire l'observation de la situation sur place, et faire à la SADC les recommandations qu'il faut faire, considère M. Simao. Mais il faut voir la situation en général. Le guide de notre travail, c'est la feuille de route toute entière ».

La mission doit durer au moins jusqu’à jeudi, même si aucune date de fin n’a encore été fixée. Le temps presse : il reste sept mois avant le premier tour programmé de l’élection présidentielle. Alors que les opérations de recensement ont déjà commencé, ni les conditions de réconciliation, ni celles du financement du scrutin ne sont réunies.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.