Rwanda: deux journalistes saisissent la Cour africaine


©

Deux journalistes rwandaises ont déposé plainte devant la Commission africaine des droits de l'Homme et des peuples. Agnes Uwimana-Nkusi et Saidati Mukakibibi, qui écrivaient pour le bimensuel privé Umurabyo, avaient été condamnées en 2011 respectivement à 17 et 7 ans de prison pour négation de génocide, insulte envers le président et incitation au désordre publique. La Cour suprême avait revu leur peine, en avril dernier, en levant l'accusation pour négation du génocide. Mais, s'estimant innocentes, elles ont décidé de saisir maintenant la Cour africaine. Explications de Nina Jansen, l’une des avocates des deux journalistes.

Elles n'ont rien fait de mal dans la mesure où elles ont seulement exercé leur profession de journaliste, elles ont décidé de passer à l'étape suivante, c'est à dire d'aller devant la Cour africaine des droits de l'Homme et des peuples pour qu'elle se prononce sur le bien-fondé de leur condamnation...
Nina Jansen
10-10-2013 - Par Marie-Pierre Olphand

La commission africaine des droits de l'Homme et des peuples siège jusqu'au 22 octobre à Abidjan, et devrait se prononcer donc dans les jours suivant sur la recevabilité de la plainte déposée par les deux journalistes rwandaises.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.