Six employés d'une ONG enlevés dans le sud-est du Niger

Un village touareg de la région de Maradi au Niger.
© AFP

Six travailleurs humanitaires originaires du Niger, du Tchad et de Guinée ont été enlevés dans la soirée du dimanche 14 octobre 2012 dans la localité de Dakoro, dans le sud-est du Niger, pays sahélien frappé dans le passé par des rapts d'Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Nous ne nous sentions vraiment pas en insécurité.

Dr Sani Sayadi
15-10-2012 - Par Christine Muratet

La population de Dakoro où a eu lieu l’enlèvement est sous le choc. Les habitants de la ville, située à une centaine de kilomètres de Maradi, ne comprennent toujours pas que des humanitaires, qui prennent en charge 10 000 enfants malnutris dans cette zone désertique, soient pris en otage.

De source officielle, arrivées sur les lieux, six personnes ont été enlevées : quatre Nigériens, un Tchadien blessé et emporté par ses ravisseurs, et un Guinéen, administrateur de l’ONG, et dont le passeport a été retrouvé sur les lieux.

Plusieurs sources concordantes affirment que les ravisseurs ont séjourné pendant plusieurs jours à Dakoro et ont bien observé le terrain.

Actuellement, des renforts de l’armée nigérienne, partis de Tawa et d’Agadez, sont sur les traces des ravisseurs.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.