RDC: trois prêtres enlevés à Mbau, dans le Nord-Kivu

Mbau est une localité située non loin de Beni, représentée ici.
© Wikimédia

L’insécurité persiste dans le Nord-Kivu. Outre les assassinats et autres attaques de commerces ou de véhicules des humanitaires, on signale désormais l’enlèvement d’hommes d’église. Dans la nuit du vendredi au samedi 20 octobre, à Mbau, une localité située dans les environs de Beni, des hommes armés ont enlevé trois religieux de la communauté de l'Assomption.

La nuit est déjà tombée sur Mbau, à quelques kilomètres au nord de Beni. A la paroisse Notre-Dame des pauvres, le curé et le père supérieur sont sur le point de se quitter. Le vicaire vient de gagner sa chambre, un autre prêtre est lui déjà couché, la porte fermée à clé.

Et voilà qu’arrive un groupe d’hommes armés. Ils maîtrisent les trois prêtres encore éveillés. Le quatrième se barricade, malgré l’insistance des visiteurs indésirables. Ce dernier prêtre perçoit alors la voix du père supérieur qui répète : « Ici, nous n’avons pas d’argent. Nous n’avons pas d’argent ». Puis, c’est le silence.

Les pères Anselme Wasukundi, Jean-Pierre Ndulani et Edmond Kisughu, viennent d’être enlevés. Par qui ? Jusqu’à samedi soir, personne ne savait dire s’il s’agit des éléments incontrôlés de l’armée régulière, des maï-maï, des rebelles ougandais de l’ADF-NALU (l'Alliance des forces démocratiques-Armée nationale de libération d'Ouganda) ou de simples brigands.

Dans la communauté de l’Assomption, on se dit que quels que soient les ravisseurs, ils avaient tout simplement besoin d’argent.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.