Réunion d’experts pour une intervention dans le nord du Mali: où seront basées les forces étrangères?

Les experts militaires internationaux sont réunis à Bamako pour dessiner le « concept stratégique » d'une intervention militaire dans le nord du Mali.
© REUTERS/Adama Diarra

Les discussions entre experts des Nations unies, de l'Union africaine et de la Cédéao se sont poursuivies ce mercredi 31 octobre à Bamako, avec pour objectif la mise sur pied d'un concept stratégique d'intervention dans le nord du Mali. La localisation des bases étrangères était au menu.

Au départ, les autorités maliennes ne voulaient pas voir un seul soldat étranger à Bamako. En effet, le siège de l’ex-junte est à 14 kilomètres de la capitale malienne et, selon une expression connue, il n’y a pas deux capitaines dans un même bateau.

Mais de discussions en discussions, le Mali a déclaré : « Pas besoin des forces étrangères à Bamako pour sécuriser les institutions, mais ces forces sont les bienvenues dans le Nord pour combattre les islamistes. » Réponse de la communauté internationale : « Pas question d’aller directement dans le Nord, c’est se jeter dans la gueule du loup. »

Chaque partie a revu sa copie et finalement on tend vers la solution suivante : le quartier-général des forces étrangères pourrait être basé à Koulikoro, localité située à 50 kilomètres de Bamako. Mais l’aéroport de Bamako sera le centre nerveux du pont aérien.

Ensuite, pour sécuriser le personnel des Nations unies, de l’Union africaine et de la Cédéao à Bamako, il ne serait pas étonnant de croiser ici des soldats, avec des bérets non maliens vissés sur la tête.

Pour la formation des troupes maliennes, la région de Ségou, à 240 km au nord de Bamako, pourrait finalement être retenue. Autre point stratégique avancé, situé à 600 km au nord de la capitale : la localité de Sévaré, sous contrôle gouvernemental. On y trouve notamment un aéroport.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.