Guinée-Conakry : Bakary Fofana élu président de la Commission électorale


©

Ce jeudi 1er novembre 2012, dans une salle du palais du Peuple à Conakry, Bakary Fofana, l'ancien ministre des Affaires étrangères de la transition, a été élu président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) par les commissaires avec quinze voix sur vingt-cinq. Son adversaire, le syndicaliste Kader Aziz Camara, n'a obtenu que cinq voix. Les autres ont préféré s'abstenir.

Elu par quinze commissaires sur vingt-cinq, dont vingt-deux présents dans la salle, Bakary Fofana est le nouveau président de la Céni de Guinée.

Ancien ministre d’Etat aux Affaires étrangères de la transition en cours, M. Fofana est bien connu des milieux politiques guinéens pour avoir longtemps évolué dans les mouvements associatifs et la société civile.

Nous sommes satisfaits parce que cette élection s'est passée dans une ambiance très responsable.
Kiridi Bangoura
11-10-2013 - Par Cyril Bensimon

Peu avant son élection, vingt-trois commissaires sur vingt-cinq ont prêté serment devant la Cour suprême, la plus haute juridiction du pays. Les deux absents sont : Kalil Keita (de la mouvance présidentielle), en pèlerinage à La Mecque, et Ibrahima Diallo (opposition), absent pour raison de santé. Ils auraient voté par procuration.

Si Bakary Fofana a bien été élu président de la Céni par les commissaires présents dans la salle, sa désignation comme représentant de la société civile au sein de cette institution est largement contestée par sa base, notamment par les fédérations de Conakry, Labé et N'zérékoré.

Ce jeudi, au cours d’une conférence de presse tenue dans la banlieue de Conakry, le Bureau régional de la société civile a dit toute sa colère autour du choix de Fofana.

La parité de la Céni n'est qu'apparente. Il y a toujours un déséquilibre numérique en faveur de la mouvance présidentielle. Nous espérons malgré tout que la Céni saura être un organe neutre pour que les élections soient transparentes.
Aboubacar Sylla
11-10-2013 - Par Cyril Bensimon