Republier
Somalie

La Somalie a un nouveau gouvernement

Maryan Qasim Ahmad (g) ministre de la Fonction publique et Fowzia Yusuf Hadji Adan, chef de la diplomatie, Mogadiscio, le 4 novembre 2012.
© AFP PHOTO / Mohamed Abdiwahab

La composition de nouveau gouvernement a été annoncée le 4 novembre. Une équipe resserrée, composée de dix membres. Deux femmes en font partie dont l'une est nommée au poste de ministre des Affaires étrangères, ce qui est une première dans le pays. Après la nomination d'un président en septembre, puis celle d'un Premier ministre début octobre, c'est donc une nouvelle étape d'un processus censé installer des institutions pérennes. Ce cabinet est le fruit d'un équilibre très délicat.

Le Premier ministre avait trente jours pour former son gouvernement. Il en aura eu besoin de 28 pour former son équipe. Il a fallu consulter, négocier, marchander, sous pression des différents clans rivaux. Au final, trois ministres ont déjà travaillé pour les institutions de transition dont Abdihakim Haji Mohamud Fiqi, au poste de la Défense, un portefeuille stratégique dans ce pays en lutte contre les islamistes shebabs.

Parmi les nouvelles têtes, Fowzia Yusuf Hadji Adan, désormais chargée des Affaires étrangères. Originaire du Somaliland, elle fait partie de la diaspora , elle a longtemps vécu au Royaume-Uni. « La nomination d'une femme à ce poste est historique », selon elle, et cela marque une « nouvelle page politique en Somalie ».

Une nouvelle page sûrement, estime un analyste, mais revers de la médaille: « ces nouveaux entrants n'ont pas forcément tous l'expérience pour être ministre dans un pays où il n'y a plus d'institutions », dit il.

Autre problème, ce gouvernement de dix membres seulement ne contentera pas tout le monde, certains clans ont été exclus. Ce qui pourrait compliquer l'approbation nécessaire du nouveau cabinet par le Parlement.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.