La France versera 90 000 euros d’indemnités aux acquittés somaliens de l’affaire du Ponant - Afrique - RFI

 

  1. 19:10 TU Grand reportage
  2. 19:30 TU Journal
  3. 19:40 TU Sessions d'information
  4. 20:00 TU Journal
  5. 20:10 TU La bande passante
  6. 20:30 TU Journal
  7. 20:33 TU La bande passante
  8. 21:00 TU Journal
  9. 21:10 TU Couleurs tropicales
  10. 21:30 TU Journal
  11. 21:33 TU Couleurs tropicales
  12. 22:00 TU Sessions d'information
  13. 22:30 TU Sessions d'information
  14. 23:00 TU Journal
  15. 23:10 TU Accents d'Europe
  16. 23:30 TU Journal
  17. 23:33 TU Danse des mots
  18. 19:10 TU Ici l'Europe
  19. 19:30 TU Journal
  20. 19:40 TU Sessions d'information
  21. 20:00 TU Journal
  22. 20:10 TU La bande passante
  23. 20:30 TU Journal
  24. 20:33 TU La bande passante
  25. 21:00 TU Journal
  1. 19:10 TU Décryptage
  2. 19:30 TU Journal
  3. 19:40 TU Débat du jour
  4. 20:00 TU Journal
  5. 20:10 TU La bande passante
  6. 20:30 TU Journal
  7. 20:33 TU La bande passante
  8. 21:00 TU Journal
  9. 21:10 TU Radio foot internationale
  10. 21:30 TU Journal
  11. 21:33 TU Radio foot internationale
  12. 22:00 TU Sessions d'information
  13. 22:30 TU Sessions d'information
  14. 23:00 TU Journal
  15. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  16. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique

EN BREF France Justice Somalie

La France versera 90 000 euros d’indemnités aux acquittés somaliens de l’affaire du Ponant

90 000 euros d'indemnisation, c'est l'enveloppe que la justice française a décidé de verser à chacun des deux Somaliens acquittés en juin dans le procès de la prise d'otages du Ponant. Interpellés avec quatre compatriotes lors d'une intervention des forces spéciales françaises après l'arraisonnement du luxueux voilier Le Ponant en Somalie en 2008, ils ont passé  quatre ans en prison en France. Accusés de piraterie, ces deux hommes ont finalement été acquittés en juin, tandis que leurs compatriotes étaient jugés coupables de la prise d'otages du Ponant. Les voila donc assurés de toucher 90 000 euros d'indemnités pour le « préjudice moral » subi. Mais leurs avocats vont toutefois faire appel car ils réclamaient cinq fois plus.

Mon client souffre d’un syndrome psychiatrique dû à l’isolement complet dans lequel il a vécu. Il n’a quasiment plus d’autonomie. C’est un homme qui est totalement détruit…
Les avocats d'Abdulqader Guled Said et Abduraman Ali Samatar réclament 450 000 euros pour le préjudice subi par leurs clients 10/10/2013 - par Sarah Tisseyre écouter

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.