Zimbabwe : des proches du président Mugabe mis en cause dans des détournements de diamants - France - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute La bande passante

 

  1. 19:40 TU La bande passante
  2. 20:00 TU Journal
  3. 20:10 TU Couleurs tropicales
  4. 20:30 TU Journal
  5. 20:33 TU Couleurs tropicales
  6. 21:00 TU Journal
  7. 21:10 TU Accents d'Europe
  8. 21:30 TU Journal
  9. 21:33 TU Danse des mots
  10. 22:00 TU Sessions d'information
  11. 22:30 TU Sessions d'information
  12. 23:00 TU Journal
  13. 23:10 TU Autour de la question
  14. 23:30 TU Journal
  15. 23:33 TU Autour de la question
  16. 19:40 TU La bande passante
  17. 20:00 TU Journal
  18. 20:10 TU Couleurs tropicales
  19. 20:30 TU Journal
  20. 20:33 TU Couleurs tropicales
  21. 21:00 TU Journal
  22. 21:10 TU Accents d'Europe
  23. 21:30 TU Journal
  24. 21:33 TU Danse des mots
  25. 22:00 TU Sessions d'information
  1. 19:40 TU Débat du jour
  2. 20:00 TU Journal
  3. 20:10 TU Couleurs tropicales
  4. 20:30 TU Journal
  5. 20:33 TU Couleurs tropicales
  6. 21:00 TU Journal
  7. 21:10 TU Radio foot internationale
  8. 21:30 TU Journal
  9. 21:33 TU Radio foot internationale
  10. 22:00 TU Sessions d'information
  11. 22:30 TU Sessions d'information
  12. 23:00 TU Journal
  13. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  14. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique

Zimbabwe Robert Mugabe

Zimbabwe : des proches du président Mugabe mis en cause dans des détournements de diamants

media

Alors que le Zimbabwe veut faire lever les sanctions qui l’empêchent de vendre librement ses diamants, Partenariat Afrique Canada, membre du processus de Kimberley, estime que les diamants zimbabwéens profitent largement à une petite élite proche du pouvoir, et pas à l’économie du pays. L'organisation chiffre le montant des détournements à plus de deux milliards de dollars.

Des diamants d'une valeur d'au moins deux milliards de dollars auraient été détournés depuis 2008 par des proches du président Mugabe, selon le rapport de Partenariat Afrique Canada.

Les diamants de Marange, l’un des plus grands gisements au monde, sont censés renflouer les caisses de l'Etat Zimbabwéen. Le ministre zimbabwéen des Finances, Tendai Biti, a indiqué dans le budget 2012 que les diamants devaient générer 600 millions de dollars de revenus pour le trésor. Cet argent est destiné à financer la santé, l’éducation et d’autres services publics. Mais il a indiqué n’avoir reçu qu’un quart de cette somme.

Pour le ministre zimbabwéen des Mines, proche du président Mugabe, les sanctions imposées par les puissances occidentales ont empêché les autorités d’obtenir un bon prix pour les diamants sur les marchés internationaux.

De son côté le président de la Corporation du développement minier du Zimbabwe a rejeté hier les accusations de l’organisation Partenariat Afrique Canada. Mais, pour la comunauté internationale, aujourd’hui les diamants du Zimbabwe restent troubles.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.