Republier
France Syrie

La France reconnaît la coalition de l'opposition syrienne, la question des livraisons d'armes reposée

François Hollande lors de sa conférence de presse à l'Elysée le 13 novembre 2012.
© REUTERS/Philippe Wojazer

La France reconnaît officiellement la nouvelle coalition de l'opposition syrienne comme « seule représentante du peuple syrien et donc comme le futur gouvernement de la Syrie démocratique ». L'annonce a été faite par François Hollande lors d'une conférence de presse, ce mardi 13 novembre à Paris. C'est une première et cela pourrait avoir des conséquences très concrètes pour l'opposition syrienne, notamment en termes de livraison d'armes.

J'annonce ici que la France reconnaît la Coalition nationale syrienne comme la seule représentante du peuple syrien.

François Hollande
13-11-2012 - Par RFI

L'opposition syrienne, très divisée jusqu'à présent, peinait à obtenir du crédit auprès de la communauté internationale. Mais le week-end dernier, elle a formé une nouvelle coalition que la France vient donc de reconnaître.

Dès lors se pose la question des livraisons d'armes que cette opposition réclame depuis longtemps et qui lui ont toujours été refusées. Les choses pourraient donc changer d'après François Hollande : « Sur la question des livraisons d'armes, la France n'y était pas favorable dès lors qu'elle n'était pas sûre que ces armes arriveraient là où elles étaient nécessaires et souhaitables. Avec la coalition, dès lors que ce serait un gouvernement légitime de la Syrie, cette question sera nécessairement reposée, pas simplement à la France, (mais) à tous les pays qui reconnaîtront ce gouvernement »

La question des livraisons d'armes à l'opposition syrienne n'est donc plus taboue. Mais, il reste encore du chemin à parcourir avant de passer à l'acte. Les Européens ont voté un embargo sur les livraisons d'armes en Syrie, que ce soit pour le régime ou pour l'opposition. Il reste aussi la crainte de voir ces armes tomber dans de mauvaises mains. En effet, les groupes jihadistes sont de plus en plus actifs en Syrie.

L'opposition satisfaite

De son côté, la nouvelle coalition d'opposition syrienne se réjouit de la reconnaissance française. Le président du Conseil national syrien (CNS, membre de la coalition), George Sabra, se dit satisfait. Il espère désormais que l'ensemble de la communauté internationale, et notamment l'Union européenne, prenne la même décision. Pour lui, « la France prouve de plus en plus son amitié envers le peuple syrien ».

Nous remercions beaucoup le président Hollande. Nous sommes heureux de cette décision.

George Sabra
13-11-2012 - Par Murielle Paradon

Selon George Sabra, la même demande va être effectuée auprès des pays arabes. La priorité sera aussi une augmentation de l'aide humanitaire.

Pour l'instant, les Etats-Unis, eux, restent sur leur position. Ils considèrent la nouvelle coalition de l'opposition syrienne comme « une représentation légitime du peuple syrien », mais pas comme la seule.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.