Les Etats-Unis prennent des mesures à l'encontre du leader rebelle congolais du M23 - Afrique - RFI

 

  1. 12:00 TU Journal
  2. 12:10 TU Grand reportage
  3. 12:30 TU Journal
  4. 12:33 TU Sessions d'information
  5. 12:40 TU Accents d'Europe
  6. 13:00 TU Journal
  7. 13:10 TU Sessions d'information
  8. 13:30 TU Journal
  9. 13:33 TU Danse des mots
  10. 14:00 TU Journal
  11. 14:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  12. 14:30 TU Journal
  13. 14:33 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  14. 15:00 TU Journal
  15. 15:10 TU Autour de la question
  16. 15:30 TU Journal
  17. 15:33 TU Autour de la question
  18. 16:00 TU Journal
  19. 16:10 TU Radio foot internationale
  20. 16:30 TU Journal
  21. 16:33 TU Radio foot internationale
  22. 17:00 TU Journal
  23. 17:10 TU Sessions d'information
  24. 17:30 TU Journal
  25. 17:33 TU Sessions d'information
  1. 12:00 TU Journal
  2. 12:10 TU Grand reportage
  3. 12:30 TU Sessions d'information
  4. 13:00 TU Journal
  5. 13:10 TU Sessions d'information
  6. 13:30 TU Journal
  7. 13:33 TU Danse des mots
  8. 14:00 TU Journal
  9. 14:10 TU Autour de la question
  10. 14:30 TU Journal
  11. 14:33 TU Autour de la question
  12. 15:00 TU Journal
  13. 15:10 TU Radio foot internationale
  14. 15:30 TU Journal
  15. 15:33 TU Radio foot internationale
  16. 16:00 TU Journal
  17. 16:10 TU Couleurs tropicales
  18. 16:30 TU Journal
  19. 16:33 TU Couleurs tropicales
  20. 17:00 TU Journal
  21. 17:10 TU Sessions d'information
  22. 17:30 TU Journal
  23. 17:33 TU Sessions d'information
  24. 17:40 TU Accents d'Europe
  25. 18:00 TU Journal
fermer

Afrique

RDC Etats-Unis M23 ONU

Les Etats-Unis prennent des mesures à l'encontre du leader rebelle congolais du M23

media

Les Etats-Unis ont annoncé qu'ils plaçaient le chef des rebelles congolais du Mouvement du 23-Mars (M23), Sultani Makenga, sur leur liste noire des personnes physiques ou morales sanctionnées pour leur participation au conflit en République démocratique du Congo. L'ONU a également indiqué avoir pris des sanctions à l'encontre de Sultani Makenga.

Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

C’est le département du Trésor qui est à l’origine de la décision. Selon le ministère américain des Finances, Sultani Makenga est à l’origine « d’horreurs à grande échelle commises contre la population de RDC, notamment du recrutement d'enfants soldats et de campagnes de violence contre les civils ». Le Trésor américain affirme également que le M23 a reçu des cargaisons d’armes, en violation de l’embargo international qui vise la République démocratique du Congo.

En conséquence, les éventuels avoirs que le chef du mouvement pourraient détenir aux Etats-Unis sont gelés et tout ressortissant américain qui engagerait des relations commerciales avec Sultani Makenga s’exposerait à des poursuites judiciaires.

Les Nations unies a également engagé des sanctions contre le chef du M23 : une interdiction de voyager et le gel de ses avoirs ont été émis par l’ONU. Sur son compte Twitter ce mardi soir, l’ambassadrice américaine à l’ONU Susan Rice se félicitait de ces deux décisions : « Ces sanctions contre Sultani Makenga montrent que le monde ne restera pas inactif devant les atrocités commises sous ses ordres par le M23. »

Le 19 octobre, le Conseil de sécurité de l’ONU avait exprimé son soutien aux experts onusiens qui accusent dans un rapport le Rwanda et l’Ouganda d’armer le M23.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.