Le retour non sans douleur des réfugiés burundais de Tanzanie


©

La Tanzanie voulait en finir avec les derniers réfugiés burundais dans ce pays et, depuis le 31 octobre, le Haut Commissariat aux réfugiés a débuté le rapatriement de 35 000 Burundais. Ces derniers ont perdu leur statut de réfugiés depuis le 1er août, alors qu’ils refusaient depuis trois ans de revenir dans leur pays d’origine. Officiellement, tout se passe bien jusqu’ici pour les quelque 6 000 Burundais déjà rapatriés. Mais certains dénoncent leurs conditions de rapatriement.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.