Republier
Afrique du Sud

L’Afrique du Sud n’en a pas fini avec l’héritage de l’apartheid

Le T-shirt controversé.
© Ammo

Deux blancs sud-africains viennent de mettre en vente un T-shirt au slogan particulièrement provocateur. Une «initiative» qui relance le débat sur l'apartheid en Afrique du Sud. 

« J’ai bénéficié de l’apartheid ». La phrase s’étale en lettres blanches sur un T-shirt noir.

C’est l’idée de deux hommes blancs, Roger Young et Leonard Shapiro. Ils veulent provoquer le débat, et ils y parviennent. La presse sud-africaine leur consacre articles et émissions. Et ils ont déjà vendu quelques dizaines de T-shirts sur leur site internet.

Un site sur lequel ils expliquent leur démarche. « Il est temps de l’admettre, disent-ils, vous êtes Blanc et vous en avez tiré profit. Ca va aller, si vous le reconnaissez, les gens vous en seront reconnaissants et vous pardonneront ».

Pour le moment, le T-shirt provoque des réactions agressives, parfois racistes, de la part des Blancs, surtout des Sud-Africains qui ont quitté le pays et qui vivent aujourd’hui à l’étranger.

Pour Roger Young, il est temps de parler de ces questions en Afrique du Sud. Un sujet toujours délicat. « Les Blancs, ajoute-t-il, doivent admettre qu’ils ont bénéficié de l’apartheid avant de pouvoir commencer à dire que le pays va mal ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.