Mali: les hommes du Mujao s'emparent de Ménaka


©

Des combats sont signalés ce lundi matin au nord du Mali, dans la ville de Ménaka, à l'est de Gao. Les rebelles du MNLA disent avoir été attaqués à 8 heures par des jihadistes du Mujao qui sont parvenus à les chasser de la ville. Cette attaque fait suite aux combats de vendredi entre Ménaka et Ansongo.

Les combats ont eu lieu entre 7h30 et 8h locales, disent les deux parties. « Maintenant il y a des coups de feu à Ménaka, raconte un combattant du MNLA, Mouvement national de libération de l'Azawad, le capitaine Lamine Ag Bilalque, que RFI a pu joindre à la mi-journée. Depuis ce matin 8h, les terroristes ont attaqué Ménaka de tous les côtés. Le Mujao (Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest), Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique), tous. Les terroristes sont ensemble ».

Le Mujao confirme avoir attaqué la ville. Oumar Ould Hamaha, qui se dit le chef du mouvement, assure que les jihadistes occupent maintenant la ville. « Très tôt ce matin, nos éléments ont quadrillé la quasi-totalité de Ménaka et jusqu'à présent, nos éléments ont réussi à pénétrer et à prendre en tenaille la ville. Actuellement, elle est entre les mains des jihadistes. On a attaqué Ménaka parce qu'on veut en finir une bonne fois pour toutes avec le MNLA. Pas plus, pas moins », assène Oumar Ould Hamaha.

Le maire de Ménaka, Baye Ag Mohamed, se trouve à Bamako. Il confirme aussi que le Mujao contrôlerait le camp militaire. C'est la première fois que le Mujao entre dans cette ville occupée par le MNLA depuis plusieurs mois, nous rappelle t-il. Si la position des hommes de la rébellion touarègue est inconnue, ils se disent prêts à lutter et assurent attendre des renforts.