Mali: MNLA et Mujao se déchirent pour prendre Ménaka


©

De nouveaux affrontements ont eu lieu lundi 19 novembre dans le nord du Mali pour le contrôle de Ménaka. Les islamistes du Mujao ont attaqué la ville dès le matin, avec de gros moyens militaires. Les jihadistes ont affronté durant toute la journée les quelques dizaines de combattants indépendantistes touaregs du MNLA encore présents dans la ville. Les bilans sont contradictoires, mais les deux camps déplorent des morts. Lundi soir, les deux parties tenaient leurs positions autour du camp militaire de la ville, à l'ouest de Ménaka. De part et d'autre, on affirme attendre des renforts pour poursuivre le combat.

Pour les Touaregs du MNLA, tout est à refaire. Ils voulaient établir une base arrière, dans la localité malienne de Ménaka. Objectif : évincer de toute la région les islamistes du Mujao. Mais pour le moment, l’opération est loin d’être un succès total.

Il y a quelques jours déjà, les Touaregs du MNLA n’avaient pas pu avancer sur l’axe Ménaka-Ansongo-Gao. Et lundi, ils n'étaient pas les maîtres incontestés de la localité de Ménaka.

Entre eux et les islamistes du Mujao, les affrontements ont été très violents. Et comme c’est souvent le cas, le bilan est contradictoire, certaines sources n’hésitent pas à parler de dizaines de morts, alors que d’autres utilisent l’expression de « véritable carnage ».

La tension reste vive dans la région. Le MNLA rêve de reprendre rapidement l’initiative, alors que les islamistes du Mujao, soutenus par Aqmi, parlent de traquer l’ennemi partout où il sera.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.