Côte d’Ivoire : l’ONU dénonce tortures et détentions arbitraires au cours de ces derniers mois


©

Un haut responsable de l'ONU a affirmé, ce samedi 1er décembre à Abidjan, que des cas de torture et de détentions arbitraires se sont produits récemment en Côte d'Ivoire. Il était interrogé sur des rapports d'ONG internationales, accusant l'armée d'avoir commis des exactions massives ces derniers mois.  

Ivan Šimonović, le secrétaire général adjoint pour les droits de l’homme de l'ONU, est en Côte d'Ivoire depuis le 27 novembre. Il s'est rendu dans l'ouest du pays, notamment pour suivre l'avancée de l'enquête sur la fosse commune découverte en octobre dernier à Duékoué. Ivan Šimonović a salué les progrès économiques réalisés depuis sa dernière visite en avril 2011, mais il a souligné que d'importants efforts devaient encore être réalisés notamment dans la lutte contre l'impunité. S'il admet qu'un pays doit se protéger contre des attaques comme celles qu'a connue la Côte d'Ivoire en août et septembre, cela doit se faire dans le respect des droits humains : l'ONU affirme qu'il existe des cas avérés d'arrestations arbitraires et de tortures ces derniers mois.

Il est essentiel de poursuivre la réforme du secteur de la sécurité, en particulier pour renforcer la police et la gendarmerie afin qu’elles reprennent leur fonction de maintien de l’ordre public d’entre les mains de l’armée et des Dozos, ces chasseurs traditionnels devenus un groupe paramilitaire.
Ivan Simonovic
11-10-2013 - Par Maureen Grisot