RDC : les émissions de Radio Okapi, la station soutenue par l'ONU, brouillées à Kinshasa - France - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute Décryptage

 

  1. 17:10 TU Décryptage
  2. 17:30 TU Journal
  3. 17:33 TU Sessions d'information
  4. 17:40 TU Débat du jour
  5. 18:00 TU Journal
  6. 18:10 TU Grand reportage
  7. 18:30 TU Sessions d'information
  8. 19:00 TU Journal
  9. 19:10 TU La bande passante
  10. 19:30 TU Journal
  11. 19:40 TU La bande passante
  12. 20:00 TU Journal
  13. 20:10 TU Couleurs tropicales
  14. 20:30 TU Journal
  15. 20:33 TU Couleurs tropicales
  16. 21:00 TU Journal
  17. 21:10 TU Accents d'Europe
  18. 21:30 TU Journal
  19. 21:33 TU Danse des mots
  20. 22:00 TU Sessions d'information
  21. 22:30 TU Sessions d'information
  22. 23:00 TU Journal
  23. 23:10 TU Autour de la question
  24. 23:30 TU Journal
  25. 23:33 TU Autour de la question
  1. 17:10 TU La bande passante
  2. 17:30 TU Journal
  3. 17:33 TU Sessions d'information
  4. 17:40 TU La bande passante
  5. 18:00 TU Journal
  6. 18:10 TU Grand reportage
  7. 18:30 TU Sessions d'information
  8. 19:00 TU Journal
  9. 19:10 TU Décryptage
  10. 19:30 TU Journal
  11. 19:40 TU Débat du jour
  12. 20:00 TU Journal
  13. 20:10 TU Couleurs tropicales
  14. 20:30 TU Journal
  15. 20:33 TU Couleurs tropicales
  16. 21:00 TU Journal
  17. 21:10 TU Radio foot internationale
  18. 21:30 TU Journal
  19. 21:33 TU Radio foot internationale
  20. 22:00 TU Sessions d'information
  21. 22:30 TU Sessions d'information
  22. 23:00 TU Journal
  23. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  24. 23:30 TU Journal

Dernières infos

fermer

Afrique

M23 médias RDC

RDC : les émissions de Radio Okapi, la station soutenue par l'ONU, brouillées à Kinshasa

media Le président du CSAC, Abbé Jean Bosco Bahala, lors d’un point de presse le 28 septembre 2011 à Kinshasa (site web radiookapi.net) Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La station parraînée par l'ONU, Radio Okapi -qui émet depuis Kinshasa- a vu son signal brouillé le samedi 1er décembre sur décision du Comité supérieur de l'audiovisuel et de la communication (CSAC), qui est la structure de régulation des médias en RDC. Il est reproché à la radio de l'ONU (tout comme à RFI, puisque les deux radios ont reçu une mise en demeure du CSAC, publiée par la presse congolaise vendredi) d'avoir donné ces derniers jours la parole aux rebelles du M23. Pour les responsables du CSAC, il s'agit là d'une « atteinte à la souveraineté » de l'Etat. Mais ce n'est pas la raison officielle du brouillage. Ce dimanche, la station reste inaudible à Kinshasa.

Les émissions de Radio Okapi ont été rendues inaudibles le samedi 1er décembre sur décision du Comité supérieur de l'audiovisuel et de la communication (CSAC) de RDC.

Selon la direction de Radio Okapi, la station a diffusé sur ses antennes les déclarations des dirigeants de la rébellion du M23, ce qui a eu pour conséquence le brouillage de ses ondes.

Le directeur du CSAC, Abbé Jean Bosco Bahala, indique pour sa part que Radio Okapi n'a pas transmis la grille des programmes selon le cahier des charges en vigueur, en dépit de plusieurs relances. Voilà pour la raison officielle.

Pour nous le problème est d’ordre administratif
Abbé Jean Bosco Bahala Président du CSAC 11/10/2013 - par Nicolas Champeaux écouter

Ce dimanche, la radio est toujours impossible à écouter à Kinshasa.

Déjà, le jeudi 29 novembre, la radio avait fait l’objet d’une mise en demeure de la part de la même structure de régulation des médias. Les responsables du CSAC ont parlé d’« atteinte à la souveraineté » car pour l'autorité de régulation, les rebelles ne peuvent pas bénéficier du même traitement que les dirigeants de RDC.

C’est la première fois dans la longue histoire de Radio Okapi qu’une telle sanction est prise à son encontre. Cette radio donne la parole à toutes les couches de la population sur l’ensemble du pays. Pour certains, elle fait même office de radio nationale et est très suivie.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.