Madagascar redoute une crise alimentaire face à l’invasion de criquets - Afrique - RFI

 

  1. 04:15 TU Sessions d'information
  2. 04:30 TU Journal
  3. 04:33 TU Sessions d'information
  4. 04:37 TU Grand reportage
  5. 04:57 TU Sessions d'information
  6. 05:00 TU Journal
  7. 05:15 TU Sessions d'information
  8. 05:30 TU Journal
  9. 05:40 TU Sessions d'information
  10. 05:50 TU Sessions d'information
  11. 06:00 TU Journal
  12. 06:15 TU Sessions d'information
  13. 06:30 TU Journal
  14. 06:43 TU Sessions d'information
  15. 07:00 TU Journal
  16. 07:10 TU Sessions d'information
  17. 07:30 TU Journal
  18. 07:40 TU Grand reportage
  19. 08:00 TU Journal
  20. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  21. 08:30 TU Journal
  22. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  23. 09:00 TU Journal
  24. 09:10 TU Priorité santé
  25. 09:30 TU Journal
  1. 04:15 TU Sessions d'information
  2. 04:30 TU Sessions d'information
  3. 05:00 TU Journal
  4. 05:15 TU Sessions d'information
  5. 05:30 TU Sessions d'information
  6. 06:00 TU Journal
  7. 06:15 TU Sessions d'information
  8. 06:30 TU Journal
  9. 06:43 TU Sessions d'information
  10. 07:00 TU Journal
  11. 07:10 TU Sessions d'information
  12. 07:30 TU Sessions d'information
  13. 08:00 TU Journal
  14. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  15. 08:30 TU Journal
  16. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  17. 09:00 TU Journal
  18. 09:10 TU Priorité santé
  19. 09:30 TU Journal
  20. 09:33 TU Priorité santé
  21. 10:00 TU Journal
  22. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  23. 10:30 TU Journal
  24. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  25. 11:00 TU Journal
Urgent

Ce mardi matin, RFI modifie ses programmes. «Appels sur l’actualité» et «Priorité santé» s’associent pour une émission spéciale consacrée à la plus grave épidémie de fièvre Ebola jamais enregistrée. Avec leurs invités, Claire Hédon et Juan Gomez répondront à toutes vos questions sur le diagnostic, les traitements et la prévention, entre 8h et 10h TU (10-12h, heure de Paris).

fermer

Afrique

Catastrophes naturelles Environnement Madagascar

Madagascar redoute une crise alimentaire face à l’invasion de criquets

media

L’Etat d’alerte nationale a été décrété à Madagascar face aux criquets. Ces insectes ne cessent de gagner du terrain, détruisant les cultures sur leur passage, et pourraient bientôt menacer la sécurité alimentaire du pays. Et le pays manque de fonds pour venir à bout de ce fléau.

En temps normal, ils se cantonnent au sud du pays. Cette année, les criquets ont déjà envahi l’ouest, soit au total près d’un tiers de la Grande île. Désormais, ils menacent tout le reste du territoire, faisant craindre d’énormes dégâts.

Alexandre Huynh est le représentant de la FAO, l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture à Madagascar.

« Quand un essaim passe sur le champ ça peut aller jusqu’à 100 % de pertes. Ensuite, à l’échelle d’une région, bien sûr, il y a des valeurs moyennes qui sont plus faibles que ça. Mais pour certaines zones plus circonscrites, ça peut vraiment aller jusqu’à 100 %. Donc, imaginez la situation du ménage qui a perdu toute sa récolte de grande saison. C’est une catastrophe pour ces familles-là ».

Une catastrophe pour les agriculteurs, mais aussi pour tout le pays. Car avec la destruction des champs, c’est la sécurité alimentaire qui pourrait être menacée. D’ores et déjà, une crise est redoutée, comme l’exprime Alexandre Huynh. « Les zones de forte production sont celles qui nous inquiètent énormément pour la sécurité alimentaire et l’économie du pays, et elles sont à risque aujourd’hui ».

L’urgence est donc de traiter et pour cela, il faut de l’argent. Il en a manqué ces deux dernières années, favorisant la situation actuelle. Madagascar a immédiatement besoin de 10 millions de dollars pour faire face aux criquets. Elle n’en a qu’un pour l’instant. Son ministre de l’Agriculture est à en ce moment à Rome pour obtenir le soutien de la FAO. Il espère ensuite celui des bailleurs de fonds.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.