Ebauche de négociations à Kampala entre le gouvernement congolais et le M23 - France - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute Journal

 

  1. 21:00 TU Journal
  2. 21:10 TU Accents d'Europe
  3. 21:30 TU Journal
  4. 21:33 TU Danse des mots
  5. 22:00 TU Sessions d'information
  6. 22:30 TU Sessions d'information
  7. 23:00 TU Journal
  8. 23:10 TU Autour de la question
  9. 23:30 TU Journal
  10. 23:33 TU Autour de la question
  11. 21:00 TU Journal
  12. 21:30 TU Journal
  13. 22:00 TU Journal
  14. 22:10 TU Archives d'Afrique
  15. 22:30 TU Journal
  16. 22:40 TU Archives d'Afrique
  17. 23:00 TU Journal
  18. 23:10 TU Atelier des médias
  19. 23:30 TU Journal
  1. 21:00 TU Journal
  2. 21:10 TU Radio foot internationale
  3. 21:30 TU Journal
  4. 21:33 TU Radio foot internationale
  5. 22:00 TU Sessions d'information
  6. 22:30 TU Sessions d'information
  7. 23:00 TU Journal
  8. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  9. 23:30 TU Journal

Dernières infos

  • Egypte: un attentat à la bombe au Caire tue un officier de police
  • Corée du Sud: le capitaine du ferry sud-coréen qui a fait naufrage il y a trois jours au sud du pays, a été arrêté
  • François Hollande «souhaite un plein succès» à Abdelaziz Bouteflika, élu pour un quatrième mandat à 77 ans
  • Algérie: Ali Benflis ne «reconnaît pas» la victoire d'Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle
fermer

Afrique

M23 Ouganda RDC

Ebauche de négociations à Kampala entre le gouvernement congolais et le M23

media

A Kampala, on peut dire que les négociations commencent enfin entre Kinshasa et le M23. Il était temps, puisque le dialogue était prévu de se terminer aujourd’hui. Il a donc été prolongé jusqu’au 31 décembre. Il n’y aura pas de Noël pour les négociateurs. Ce lundi 17 décembre, les deux belligérants ont commencé à établir l’ordre du jour et le règlement intérieur.

Avec notre correspondant à Kinshasa

Les discussions ont lieu à la fois sur l’ordre du jour et le règlement intérieur. L’ordre du jour stipulera deux points : l’évaluation des accords du 23 mars signés en 2009 avec la rébellion du CNDP ; et le deuxième point est intitulé « Ensemble des éléments relatifs à la sécurité et à la gestion socio-économique du pays ».

La médiation ougandaise propose au gouvernement d’accepter ce deuxième point voulu mordicus par les rebelles, en échange d’un règlement disant que toute solution adoptée devra respecter la Constitution.

Lundi, on en était à discuter de savoir s’il fallait respecter la Constitution ou « les principes » de la Constitution. La nuance a son importance. Parfois, la discussion s’emballe, avec le gouvernement accusant le M23 d’avoir déjà violé la Constitution en prenant les armes, ce à quoi le M23 rétorque que c’est de façon permanente que le gouvernement viole la Constitution.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.