Centrafrique: les rebelles entrent dans la ville minière de Bria - Afrique - RFI

 

  1. 21:33 TU Si loin si proche
  2. 22:00 TU Journal
  3. 22:10 TU Archives d'Afrique
  4. 22:30 TU Journal
  5. 22:40 TU Archives d'Afrique
  6. 23:00 TU Journal
  7. 23:10 TU Atelier des médias
  8. 23:30 TU Journal
  9. 23:33 TU Atelier des médias
  10. 21:33 TU Mondial sports
  11. 22:00 TU Journal
  12. 22:10 TU Le débat africain
  13. 22:30 TU Journal
  14. 22:40 TU Le débat africain
  15. 23:00 TU Journal
  16. 23:10 TU Carrefour de l'Europe
  17. 23:30 TU Journal
  1. 21:33 TU Le club RFI
  2. 22:00 TU Journal
  3. 22:10 TU Archives d'Afrique
  4. 22:30 TU Journal
  5. 22:40 TU Archives d'Afrique
  6. 23:00 TU Journal
  7. 23:10 TU EN SOL MAJEUR 1S
  8. 23:30 TU Journal

Dernières infos

  • Ligue des champions CAF (demi-finale aller): Sétif 2 - 1 TP Mazembé
  • Yémen: l'ONU annonce un «accord» pour résoudre la crise
  • Liban: attentat suicide contre un barrage du Hezbollah qui aurait fait plusieurs morts (sécurité)
  • Yémen: couvre-feu dans quatre quartiers de Sanaa en raison des combats (officiel)
  • Reprise des négociations israélo-palestiniennes le 24 septembre au Caire (responsables)
  • Volley-ball : le Brésil élimine la France en demi-finale du Mondial (15-12 au 5e set)
fermer

Afrique

François Bozizé République centrafricaine

Centrafrique: les rebelles entrent dans la ville minière de Bria

media

En Centrafrique, les rebelles sont entrés ce mardi matin 18 décembre dans la ville minière de Bria, dans le centre du pays. Ces rebelles, qui sont regroupés dans une coalition nommée « Séléka », ont progressé ces huit derniers jours vers des localités du nord-est au centre du pays. Et à Bria, des témoins signalent le pillage de certains commerces.

Les combats ont eu lieu tôt dans la matinée de ce 18 décembre. Selon différentes sources, les rebelles ont attaqué Bria à l'arme lourde. Les Forces armées centrafricaines (FACA) ont ouvert le feu sur les combattants qui essayaient d'entrer dans la ville, puis ont abandonné la base de Bria. Une source militaire a indiqué à l'Agence France-Presse que les éléments des FACA en fuite ont pris la direction de Bambari, une autre grande ville du centre qui dispose d'un détachement militaire plus important.

Des sources militaires disent que les rebelles se sont livrés à des pillages de magasins à Bria, et qu'ils ont été suivis de certains habitants qui tentent de profiter des pillages. Un officier de l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR), l'un des mouvements rebelles membres de la coalition « Séléka » dément et affirme que les pillages ont été le fait de bandits présents dans la ville. De nombreux habitants sont en tout cas restés terrés chez eux en raison de l'incertitude.

En huit jours les rebelles sont entrés dans plusieurs localités du nord, nord-est puis du centre du pays : Ndélé, Sam Ouandja, Ouadda, Bamingui puis Bria. Selon une source proche du Haut Commandement militaire, les différents combats qui ont eu lieu ont fait au moins 14 morts et des disparus côté gouvernemental.

La coalition « Séléka » menace de renverser le pouvoir du président Bozizé si différents accords de paix signés entre 2007 et 2011 ne sont pas appliqués.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.