L'ONU autorise la force au Mali mais pousse à un accord politique - Afrique - RFI

 

  1. 11:33 TU Sessions d'information
  2. 12:00 TU Journal
  3. 12:10 TU Sessions d'information
  4. 12:30 TU Journal
  5. 12:33 TU Sessions d'information
  6. 12:40 TU Grand reportage
  7. 13:00 TU Journal
  8. 13:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  9. 13:30 TU Journal
  10. 13:33 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  11. 14:00 TU Journal
  12. 14:10 TU Autour de la question
  13. 14:30 TU Journal
  14. 14:33 TU Autour de la question
  15. 15:00 TU Journal
  16. 15:10 TU Radio foot internationale
  17. 15:30 TU Journal
  18. 15:33 TU Radio foot internationale
  19. 16:00 TU Journal
  20. 16:10 TU Sessions d'information
  21. 16:30 TU Journal
  22. 16:33 TU Sessions d'information
  23. 16:40 TU Accents d'Europe
  24. 17:00 TU Journal
  25. 17:10 TU Mardi politique
  1. 11:33 TU Sessions d'information
  2. 12:00 TU Journal
  3. 12:10 TU Grand reportage
  4. 12:30 TU Sessions d'information
  5. 13:00 TU Journal
  6. 13:10 TU Sessions d'information
  7. 13:30 TU Journal
  8. 13:33 TU Danse des mots
  9. 14:00 TU Journal
  10. 14:10 TU Autour de la question
  11. 14:30 TU Journal
  12. 14:33 TU Autour de la question
  13. 15:00 TU Journal
  14. 15:10 TU Radio foot internationale
  15. 15:30 TU Journal
  16. 15:33 TU Radio foot internationale
  17. 16:00 TU Journal
  18. 16:10 TU Sessions d'information
  19. 16:30 TU Journal
  20. 16:33 TU Sessions d'information
  21. 16:40 TU Accents d'Europe
  22. 17:00 TU Journal
  23. 17:10 TU La bande passante
  24. 17:30 TU Journal
  25. 17:33 TU Sessions d'information

Dernières infos

fermer

Afrique

Mali ONU Union africaine

L'ONU autorise la force au Mali mais pousse à un accord politique

media

Le Conseil de sécurité a adopté le 20 décembre à l'unanimité une résolution autorisant l’envoi d’une force militaire africaine pour reprendre le nord du Mali tenu par les rebelles islamistes. Toutefois, la résolution reste très prudente, elle ne fixe pas notamment de calendrier précis pour le déclenchement d'une offensive. Et même si le concept est validé,  avant de se résoudre à user de la force, l’ONU mise encore sur un processus politique.

Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

Même si le Conseil de sécurité autorise le déploiement d’une force africaine au Mali, les opérations militaires ne sont

François Hollande : «Cette résolution va permettre le dialogue» 11/10/2013 - par Europe 1 écouter
envisagées qu’en dernier recours. Cette résolution vise avant tout à obtenir un accord politique entre Bamako et les groupes armés du Nord, les séparatistes touaregs, comme les islamistes s’ils acceptent de se dissocier du terrorisme. Le Conseil de sécurité demande des élections au Mali au plus tard au mois d’avril prochain.

La force africaine, la Misma, se contentera dans un premier temps de former et d’encadrer l’armée malienne, à Bamako. Cela prendra plusieurs mois. Si le volet politique échoue, les soldats de la Cédéao et de l’armée malienne prendront le chemin du Nord pour tenter de reprendre par la force les territoires perdus, mais pas avant le mois de septembre 2013.

Le Conseil de sécurité entend surveiller de près ce processus. L’Union africaine rendra compte tous les 60 jours des progrès en matière d’entraînement militaire et de négociations politiques.

Avant l'engagement militaire, l'ONU met l'accent d'abord sur les efforts politiques.
Le Conseil de sécurité autorise le principe de l'envoi d'une force militaire au Mali mais en dernier recours 11/10/2013 - par Karim Lebhour écouter

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.