Republier
ONU RDC

En France, des personnalités alertent l'opinion sur la situation au Kivu

Des Congolais fuyant le Nord-Kivu se pressent à la frontière rwandaise, dans le camp de Nakamira, en mai 2012.
© REUTERS/Graham Holliday

« Au Kivu, on massacre dans le silence. » C'est en ces termes que commence la tribune d'une vingtaine de personnalités réclamant que l'ONU remplisse son mandat en République démocratique du Congo. Publiée dans le journal Le monde, cette tribune réunit des personnalités aussi différentes que l'ancien boxeur Mohamed Ali, l'ancien président français Jacques Chirac ou encore Valérie Trierweller qui, elle, s'exprime au titre d'ambassadrice de la fondation Danielle Mitterrand.

Au Kivu, cette riche province située à l'est de la RDC, se jouerait « un drame que la communauté internationale pourrait arrêter », écrivent-ils. « Il lui suffirait de donner l'ordre aux 17 000 soldats en mission pour l'ONU de faire leur métier et de remplir leur mandat », ajoutent les signataires.

Car, selon cette tribune ouverte, « ce sont des bandes de mercenaires de toutes sortes qui écument le territoire et martyrisent la population ».

La région du Kivu reste en effet en proie à des troubles, depuis que la rébellion M23 s'est officiellement retirée de la ville de Goma le 1er décembre, après onze jours d'occupation. Pourtant, la Monusco, la Mission des Nations unies pour la stabilisation de la RDC, a déclaré être en alerte et que des renforts seraient envoyés si nécessaires.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.