Le Mozambique va revoir ses contrats avec plusieurs multinationales

Une mine du géant Rio Tinto.
© Reuters

Le Mozambique annonce qu'il va renégocier des contrats conclus avec des entreprises multinationales. Objectif : augmenter les profits que le pays peut retirer de ses richesses minières et énergétiques. Le gouvernement mozambicain répond ainsi aux vives critiques qui lui étaient adressées tant au plan intérieur qu'international.

Afin de relancer l'économie après la guerre civile qui a dévasté le pays jusqu'en 1992, le Mozambique avait conclu des contrats avec des multinationales pour l'exploitation de ses richesses minières et gazières très prometteuses. Mais, depuis, ces contrats passés avec le géant brésilien Vale ou l'anglo-australien Rio Tinto, entre autres, sont apparus beaucoup trop défavorables au Mozambique, qui n'en tire pas tous les revenus qu'il pouvait en attendre.

La renégociation annoncée par le ministre du Plan et du Développement ne devrait cependant pas concerner les contrats les plus récents. Les critiques sont venues d'organisations internationales comme le FMI qui a appelé à la renégociation des contrats ou de la Banque mondiale qui dénonçait une croissance impressionnante à 7% par an sans réduction notable de la pauvreté.

Le Mozambique est au 184e rang de l'indice du développement humain, sur 187. Sur le plan intérieur, les anciens rebelles de la Renamo (Résistance nationale mozambicaine) ont menacé de reprendre les armes si le parti au pouvoir ne prenait pas de mesures pour redistribuer les richesses nationales de manière plus équitable.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.