Le Rwanda, accusé de soutien à la rébellion congolaise, entre au Conseil de sécurité de l’ONU


©

Le 1er janvier 2013, le Rwanda occupera officiellement un des sièges africains des Nations unies en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité et ce pour un mandat de deux ans. Pourtant, le pays a été cité en juin dernier dans un rapport de l’ONU mettant en cause sa participation dans le soutien technique et financier aux rebelles du M23 qui sévissent dans l’est de la RDC. Philippe Bolopion, directeur de l’ONG Human Rights Watch auprès des Nations unies invite le Conseil à se montrer ferme vis-à-vis du Rwanda.  

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.