Nouvel An tragique en Côte d'Ivoire: 61 morts près du grand stade d'Abidjan - Afrique - RFI

 

  1. 07:33 TU Une semaine d'actualité
  2. 08:00 TU Journal
  3. 08:10 TU Atelier des médias
  4. 08:30 TU Journal
  5. 08:33 TU Atelier des médias
  6. 09:00 TU Journal
  7. 09:10 TU C'EST PAS DU VENT S 1
  8. 09:30 TU Journal
  9. 09:33 TU C'EST PAS DU VENT S 2
  10. 10:00 TU Journal
  11. 10:10 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  12. 10:30 TU Journal
  13. 10:33 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  14. 11:00 TU Journal
  15. 11:10 TU Sessions d'information
  16. 11:30 TU Journal
  17. 11:33 TU Sessions d'information
  18. 11:40 TU Orient hebdo
  19. 12:00 TU Journal
  20. 12:10 TU LA DANSE DES MOTS 1
  21. 12:30 TU Journal
  22. 12:33 TU L'épopée des musiques noires
  23. 13:00 TU Journal
  24. 13:10 TU EN SOL MAJEUR 1S
  25. 13:30 TU Journal
  1. 07:30 TU Sessions d'information
  2. 07:43 TU Sessions d'information
  3. 08:00 TU Journal
  4. 08:10 TU Archives d'Afrique
  5. 08:30 TU Journal
  6. 08:40 TU Archives d'Afrique
  7. 09:00 TU Journal
  8. 09:10 TU Une semaine d'actualité
  9. 09:30 TU Journal
  10. 09:33 TU Une semaine d'actualité
  11. 10:00 TU Journal
  12. 10:10 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  13. 10:30 TU Journal
  14. 10:33 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  15. 11:00 TU Journal
  16. 11:10 TU C'EST PAS DU VENT S 1
  17. 11:30 TU Journal
  18. 11:33 TU C'EST PAS DU VENT S 2
  19. 12:00 TU Journal
  20. 12:10 TU Afrique presse
  21. 12:30 TU Sessions d'information
  22. 13:00 TU Journal
  23. 13:10 TU La marche du monde
  24. 13:30 TU Journal
  25. 13:33 TU La marche du monde

Dernières infos

  • Migrants: entre 2 500 et 3 000 personnes arrivés en Autriche depuis la Hongrie (police)

Afrique

Nouvel An tragique en Côte d'Ivoire: 61 morts près du grand stade d'Abidjan

media

La Côte d'Ivoire est endeuillée. Une bousculade survenue dans un stade d'Abidjan dans la nuit du 31 décembre 2012 au 1er janvier 2013, a viré au drame : une soixantaine de personnes sont mortes, et plusieurs dizaines ont été blessées. Le bilan est encore provisoire.

Ils étaient venus assister aux feux d'artifice du Nouvel An dans le quartier du Plateau à Abidjan. Les festivités se sont terminées par un drame. Une bousculade s'est produite entre 1h et 1h30 dans la nuit devant l'entrée du plus grand stade de la ville, provoquant la mort d'au moins 60 personnes, selon un bilan provisoire communiqué par les services de secours. Il y aurait également au moins 50 blessés, dont de nombreux enfants qui ont été évacués vers les centres hospitaliers de la capitale économique ivoirienne. Ce matin, des tas de chaussures et de vêtements abandonnés étaient encore visibles sur le lieu du drame.

Des milliers de personnes s’étaient rendues dans le quartier du Plateau dans le centre d’Abidjan pour regarder ces feux d’artifices. C’est au moment où les gens ont commencé à rentrer chez eux qu’ils ont rencontré un autre groupe de personnes qui, elles, allaient dans le sens contraire. Zenabo Zampalegre est venue pour participer à la fête avec ses quatre enfants. Son fils est blessé, il n'a toujours reçu aucun soin.

Il y a des groupes qui sont venus derrière nous, ils nous ont poussés, nous sommes tombés sous le poids (...). Mon enfant est couché depuis hier, il ne parle pas, il n’y a personne pour le soigner.
Zenabo Zampalegre Témoin de la bousculade 11/10/2013 - par Maureen Grisot Écouter

On ne connaît pas encore les circonstances exactes du drame mais on sait que la foule était extrêmement dense et compacte d’autant plus qu’en ce moment, la ville d’Abidjan est décorée de nombreuses lumières. Une animation qui attire beaucoup de monde chaque soir dans les rues de la ville.

La bousculade s’est produite dans une rue, sur un espace restreint d’une centaine de mètres. Des témoins parlent aussi d’un grand trou sur un chantier dans lequel seraient tombés de nombreux passants, dont beaucoup d’enfants. Mais cette information n’est pas encore confirmée par les autorités.

A cause de la densité de la foule, les secours ont mis très longtemps à arriver sur place.

Le président Ouattara s'est rendu au CHU de Cocody, à Abidjan, pour rendre visite aux blessés avec la ministre de la Santé et la Première dame. Des jours de deuil national vont être décrétés.

Ce jour de l’an est un jour de deuil pour nous. Bien sûr nous ferons une enquête pour déterminer les causes de cet événement tragique et nous prendrons toutes les dispositions par rapport aux familles.
Alassane Ouattara Président de la République de Côte d’Ivoire 11/10/2013 - par Maureen Grisot Écouter

 

Chronologie et chiffres clés
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.