Republier
Mali

Mali: Djibrill Bassolé compte sur le rendez-vous du 10 janvier pour éviter une reprise des hostilités


©

Le prochain test d'un début de négociation sur la crise malienne aura lieu le 10 janvier. Le président Compaoré a invité ce jour-là les émissaires de Bamako, d'Ansar Dine et du MNLA à Ouagadougou pour de nouvelles discussions. Il s'agira du second rendez-vous après les premières discussions directes qui s'étaient tenues dans la capitale burkinabè le 4 décembre 2012.

Des dizaines de véhicules qui transportaient des jihadistes sont de nouveau arrivés dans la localité malienne de Bambara Maoundé, dans le nord du Mali, entre Tombouctou et Douentza. Une arrivée qui inquiète, d'autant que certains responsables jihadistes voudraient progresser vers le sud du pays, cela à quelques jours de la reprise des négociations entre les émissaires de Bamako, d'Ansar Dine et du MNLA, le 10 janvier à Ouagadougou.

Dans une « plateforme » remise cette semaine au médiateur malien Blaise Compaoré, le mouvement Ansar Dine a demandé l’autonomie du nord du Mali et l’application dans cette région de la charia, la loi islamique. Le groupe demande déjà à Bamako de faire un choix entre l’intégrité du territoire et la laïcité du Mali. Ansar Dine a surtout remis en cause le principe de la cessation des hostilités.

Djibrill Bassolé, ministre burkinabè des Affaires étrangères, compte sur le rendez-vous du 10 janvier à Ouagadougou entre toutes les parties maliennes pour faire comprendre aux uns et aux autres la nécessité de renoncer aux hostilités.

« Cette rencontre a été rendue plus cruciale, en raison des derniers développements que nous avons connus, Ansar Dine remettant un peu en cause le principe de la cessation des hostilités. Donc, nous profiterons de la rencontre du 10 janvier pour amener les partis à s’engager de manière un peu plus formelle, mais surtout à prendre les dispositions pratiques, pour éviter que les hostilités ou que des affrontements éventuels ne remettent en cause complètement ce qui a été déjà acquis ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.