Mali : déploiement des troupes jihadistes aux abords de la ligne de démarcation - Afrique - RFI

 

  1. 13:33 TU EN SOL MAJEUR 2S
  2. 14:00 TU Journal
  3. 14:10 TU Si loin si proche
  4. 14:30 TU Journal
  5. 14:33 TU Si loin si proche
  6. 15:00 TU Journal
  7. 15:10 TU Tous les cinémas du monde
  8. 15:30 TU Journal
  9. 15:33 TU Tous les cinémas du monde
  10. 16:00 TU Journal
  11. 16:10 TU Sessions d'information
  12. 16:30 TU Journal
  13. 16:33 TU Sessions d'information
  14. 16:40 TU Afrique presse
  15. 17:00 TU Journal
  16. 17:10 TU Sessions d'information
  17. 17:30 TU Journal
  18. 17:33 TU Sessions d'information
  19. 17:40 TU Orient hebdo
  20. 18:00 TU Journal
  21. 18:10 TU GEOPOLITIQUE S 1
  22. 18:30 TU Journal
  23. 18:40 TU GEOPOLITIQUE S 2
  24. 19:00 TU Journal
  25. 19:10 TU Musiques du monde
  1. 13:33 TU La marche du monde
  2. 14:00 TU Journal
  3. 14:10 TU Atelier des médias
  4. 14:30 TU Journal
  5. 14:33 TU Atelier des médias
  6. 15:00 TU Journal
  7. 15:10 TU Tous les cinémas du monde
  8. 15:30 TU Journal
  9. 15:33 TU Tous les cinémas du monde
  10. 16:00 TU Journal
  11. 16:10 TU Si loin si proche
  12. 16:30 TU Journal
  13. 16:33 TU Si loin si proche
  14. 17:00 TU Journal
  15. 17:10 TU GEOPOLITIQUE S 1
  16. 17:30 TU Journal
  17. 17:33 TU Sessions d'information
  18. 17:40 TU GEOPOLITIQUE S 2
  19. 20:00 TU Journal
  20. 20:10 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  21. 20:30 TU Journal
  22. 20:33 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  23. 21:00 TU Journal
  24. 21:10 TU Orient hebdo
  25. 21:30 TU Journal
fermer

Afrique

Ansar Dine AQMI Boko Haram Mali MNLA Mujao Terrorisme

Mali : déploiement des troupes jihadistes aux abords de la ligne de démarcation

media Des miliciens d'Ansar Dine à Kidal, en juin 2012. REUTERS/Adama Diarra

Au Mali, les jihadistes qui occupent le nord du pays sont désormais aux portes de la ligne de démarcation, dans la région de Mopti. Plusieurs unités jihadistes ont pris place sur une ligne horizontale au sud de Tombouctou, dans une zone où est déployée l'armée malienne. Ce face-à-face suscite l’inquiétude des autorités maliennes mais aussi des Etats voisins.

Les dernières indications recueillies signalent la présence des membres des milices islamistes d'Aqmi, d'Ansar Dine mais aussi de Boko Haram et de la Mujao dans le secteur de Boré, sur la route nationale entre Douentza et Konan, où sont basées les troupes loyalistes en position d'attente.

Les islamistes auraient également installé une base militaire à Bambara Maoundé, au sud de Tombouctou. Les autorités militaires maliennes, qui qualifient la situation de « tendue », craignent que les forces jihadistes franchissent la ligne rouge et prennent la direction du sud du pays.

Selon le ministre malien de la Défense, le colonel Yamoussa Camara, des « éléments jhadistes » se sont bel et bien déployés en plusieurs points, de la frontière mauritanienne à l'ouest et au-delà de Douentza à l'est. D'autres sources sécuritaires maliennes s'inquiètent aussi d'éventuelles actions terroristes à Bamako, la capitale.

« Un pied de nez » à la future force internationale

Ce déploiement des rebelles islamistes intervient quelques jours avant une nouvelle réunion de discussions entre le gouvernement malien et les groupes armés du MNLA et d’Ansar Dine, qui auront lieu jeudi à Ouagadougou sous l'égide de la médiation africaine. Selon un médiateur sahélien, ce regroupement d'islamistes près de la zone de démarcation est un « un pied de nez » aux pays qui envisagent de s’engager dans une future force internationale pour déloger les rebelles du nord du pays.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.