RDC: malgré les risques, le docteur Mukwege retourne auprès de ses patientes


©

Le gynécologue congolais Denis Mukwege, « l’homme qui répare les femmes » violées à l’est de la RDC, dérange. Le 25 octobre dernier, il a échappé à une tentative d’assassinat à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu. Exfiltré d’urgence, il a rejoint la Belgique. Un exil forcé temporaire car l'homme qui soigne chaque année 3 000 femmes victimes de violences sexuelles, compte retourner dimanche prochain auprès de ses patientes. Hier, le médecin était reçu au Quai d'Orsay par la ministre déléguée à la Francophonie, Yamina Benguigui.

Sa décision est prise : il rentre chez lui à Bukavu même s'il a récemment échappé à une tentative d'assassinat. Le docteur Denis Mukwege, médecin-chef de l’hôpital Panzi, qui vient en aide chaque année à plus de 3 000 femmes violées par les groupes armés dans l'est de la RDC, estime que sa place est auprès de ses malades :

« C'est la femme qui est visée et il est possible que cette guerre se termine. Je n'aime pas que les gens disent : c'est complexe, c'est difficile... Ce n'est pas compliqué s'il y a la volonté politique. Je retourne à Bukavu. Je n'y retourne pas pour être martyr, j'y retourne pour vivre. Je ne veux pas être un héros mort, je veux continuer à faire mon travail. »

Au coeur de son entretien avec la ministre déléguée à la Francophonie, sa sécurité une fois sur place bien sûr. Yamina Benguigui assure que le médecin peut compter sur la France :

« Aujourd'hui, si je suis là à ses côtés, c'est que la France se doit de l'aider dans sa protection. Le docteur, c'est un héros bien vivant. Il a réparé plus de 40 000 femmes violées. Quand on dit "femmes" on oublie que c'est aussi des fillettes de 3 ou 4 ans. C'est juste une horreur. Cet homme, voulant simplement rentrer parce que ses patientes l'attendent, peut-il compter sur la France ? Evidemment ! »

Le retour du médecin au pays est donc programmé pour dimanche prochain, le 13 janvier.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.