Togo: le bâtiment principal du grand marché de Lomé ravagé par le feu - Afrique - RFI

 

  1. 10:30 TU Journal
  2. 10:32 TU Internationales
  3. 11:00 TU Journal
  4. 11:10 TU Sessions d'information
  5. 11:30 TU Journal
  6. 11:33 TU Sessions d'information
  7. 11:40 TU Littérature sans frontières
  8. 12:00 TU Journal
  9. 12:10 TU LA DANSE DES MOTS 2
  10. 12:30 TU Journal
  11. 12:33 TU Le coq chante
  12. 13:00 TU Journal
  13. 13:10 TU EN SOL MAJEUR 1D
  14. 13:30 TU Journal
  15. 13:33 TU EN SOL MAJEUR 2D
  16. 14:00 TU Journal
  17. 14:10 TU Mémoire d'un continent
  18. 14:30 TU Journal
  19. 14:33 TU L'épopée des musiques noires
  20. 15:00 TU Journal
  21. 15:10 TU Idées
  22. 15:30 TU Journal
  23. 15:33 TU Idées
  24. 16:00 TU Journal
  25. 16:10 TU Carrefour de l'Europe
  1. 10:30 TU Journal
  2. 10:32 TU Internationales
  3. 11:00 TU Journal
  4. 11:10 TU C'EST PAS DU VENT D 1
  5. 11:30 TU Journal
  6. 11:33 TU C'EST PAS DU VENT D 2
  7. 12:00 TU Journal
  8. 12:10 TU Mémoire d'un continent
  9. 12:30 TU Sessions d'information
  10. 13:00 TU Journal
  11. 13:10 TU Littérature sans frontières
  12. 13:30 TU Journal
  13. 13:33 TU Le coq chante
  14. 14:00 TU Journal
  15. 14:10 TU Musiques du monde
  16. 14:30 TU Journal
  17. 14:33 TU Musiques du monde
  18. 15:00 TU Journal
  19. 15:10 TU Musiques du monde
  20. 15:30 TU Journal
  21. 15:33 TU Musiques du monde
  22. 16:00 TU Journal
  23. 16:10 TU Idées
  24. 16:30 TU Journal
  25. 16:33 TU Idées
fermer

Afrique

Togo

Togo: le bâtiment principal du grand marché de Lomé ravagé par le feu

media

Un incendie a ravagé le grand marché de Lomé, la capitale du Togo, dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12 janvier. Le feu n'a été maîtrisé qu'à la mi-journée, ce samedi. Il n'y a pas de victimes mais les dégâts sont très importants.

Le feu a été difficilement maîtrisé : les deux étages du bâtiment central du grand marché de Lomé ont entièrement brûlé. Les pompiers togolais, n’y sont pas parvenus seuls. Il a fallu l’intervention des pompiers ghanéens stationnés au poste-frontière d’Aflao.

Les bouches d’incendie, situées aux abords du marché, n'ont pas fonctionné et les camions à eau ont dû faire des allées et venues pour chercher l’eau, sous le regard impuissant des Loméens, présents depuis le début de la nuit.

Soupçons d'incendie criminel

Sur la place du marché d'Adawlato, les cris de détresse et les lamentations se sont succédés. Une femme raconte qu’elle a entreposé hier seulement cinquante millions de francs CFA en marchandises. Plus loin, un autre habitant pleure les vingt millions de francs CFA retirés dans une micro-finance, partis en fumée. Beaucoup de commerçants ont perdu connaissance et ont été évacué. Pour eux, le choc est grand, c’est un coup sévère que prend l’économie togolaise.

Pour l’instant, la cause de cet incendie est inconnue. Plusieurs commerçants ayant eu accès au bâtiment au début de l’incendie pour aller y retirer leur argent disent avoir retrouvé leur casier vide et soupçonnent une « main criminelle » d’avoir mis le feu. On ne compte pas de victimes, mais les dégâts devraient se chiffrer en milliers de milliards de francs CFA.

Cet incendie intervient 48 heures après celui qui a ravagé le marché de Kara, ville située à 420 kilomètres au nord de Lomé. Le feu s’est déclaré pratiquement à la même heure, peu après minuit et, tout comme à Lomé, rien n'a pu être sauvé des flammes. 

Dans la soirée, le gouvernement a annoncé la mise sur pied d'une cellule de crise pour aider les commerçants. Le collectif «Sauvons le Togo», pour sa part, a demandé la mise en place d'une commission d'enquête indépendante pour faire la lumière sur l'origine de cet incendie.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.