Côte d'Ivoire : Charles Blé Goudé transféré à Abidjan

Charles Blé Goudé, farouche partisan de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, arrêté jeudi 17 janvier au Ghana où il était exilé depuis la fin de la crise post-électorale, a été transféré en Côte d'Ivoire où il est détenu par la police. L'annonce est venue vendredi soir du gouvernement ivoirien.

C’est une communication très minimale qui a été adoptée par le gouvernement ivoirien depuis l’arrestation de Charles Blé Goudé jeudi 17 janvier à Tema, près d'Accra, la capitale du Ghana. Selon un bref communiqué officiel lu hier soir à la télévision publique, Charles Blé Goudé a été ramené dans son pays moins de 24 heures après son arrestation.

C’est par ce simple communiqué que le pouvoir a évoqué pour la première fois l’arrestation du leader des Jeunes patriotes et a précisé qu’il était désormais aux mains de la police nationale sur le sol ivoirien. Ce communiqué confirme que des policiers ivoiriens ont participé à son arrestation au Ghana.

Charles Blé Goudé était visé par un mandat d’arrêt international émis par Abidjan pour son rôle présumé dans les violences post-électorales de décembre 2010 à avril 2011. Le communiqué du gouvernement n’a pas donné d’autres détails comme, par exemple, le lieu exact de détention de Charles Blé Goudé à Abidjan.

Hier, pendant toute la journée, les pro-Gbagbo exilés au Ghana avaient nié cette extradition secrète. Ils affirmaient que celui qui a été surnommé le « général de la rue » sous le précédent régime était encore détenu dans les locaux du Bureau national d’investigations à Accra. Plus tard, en début de soirée, ils disaient avoir perdu la trace de Charles Blé Goudé.